Témoignages

Un Français sur scène avec AC/DC !


En 1986, pour souligner la sortie de " Who Made Who ", un concours AC/DC est organisé ! Concours au concept et à la finalité simples : des clones d'Angus Young montent sur scène lors du morceau phare de l'album en question. Seulement voilà, avant de pouvoir plagier les frasques scéniques de l'écolier tumultueux et agiter ses mandibules à ses côtés, plusieurs étapes se doivent d'être franchies !


Resituons l'événement ! la sortie de " Who Made Who " est donc ponctuée d'un concours (international) de sosies qui auront le privilège d'arpenter la scène avec le groupe, le temps d'un morceau ! En France, ce sera la feue émission " Les Enfants Du Rock " qui organisera la chose, en élaborant plusieurs étapes basées sur plusieurs semaines, et ce, sous la direction de Philippe Manœuvre. Un français, Thierry NOURRY, grand fan d'AC/DC, ne sera pas sans rester inactif face à ce projet, non pas tant dans l'optique de se présenter comme sosie, mais surtout comme téléspectateur votant pour le meilleur de ces sosies ! Mais laissons Thierry nous remémorer le déroulement de ce projet ! " Comment voulez-vous résister en tant que fan d'AC/DC à un concours du même nom ? C'est impossible ! La première semaine, il s'agissait d'envoyer des photos où les sosies apparaissaient vêtus d'un short, d'une chemise et cravate. La seconde semaine, suite aux sélections effectuées par la direction des " Enfants du Rock ", 5 sosies d'Angus Young étaient invités sur le plateau de l'émission pour effectuer un play-back sur le morceau " Who Made Who ". La troisième et dernière semaine consistait à désigner LE sosie susceptible d'être celui incarnant le mieux Angus Young ! ". Pour Thierry, cette désignation était des plus faciles, car selon lui, un seul candidat était vraiment crédible dans l'imitation d'Angus ! Bien entendu, le sosie désigné par Thierry fut le vainqueur du concours !

Notre histoire pourrait s'arrêter ici, seulement voilà, le destin en avait décidé autrement ! " Les Enfants du Rock " avait également décidé d'effectuer un tirage au sort afin de récompenser un téléspectateur ayant participé à ce concours ! La récompense étant d'accompagner le sosie sélectionné à New York pour le concert d'AC/DC au Nassau Coliseum le 26 Septembre 1986. Hasard ? Coincidence ?.. bref, toujours est-il que ce fut Thierry qui fut l'heureux vainqueur de ce tirage de la seconde chance !

Le voyage est classique….. direction Paris. Le lendemain, Thierry rencontre le gagnant du concours organisé par " Les Enfants du Rock " ! Tous deux prennent un taxi qui les conduit à l'aéroport où commencent une série de surprises pour Thierry, puisque Philippe Manœuvre en personne l'accueille (bien sûr avec le gagnant du concours !) Une escale à Londres suivra, où là, seconde surprise, Thierry rencontre la Tour Manager d'AC/DC ainsi que 3 autres sosies ayant décroché " la palme " dans leur pays respectif ! Un Anglais, un Italien et un Autrichien !


New-York City / 1ère journée :


Pour Thierry, rien que le simple (?) fait de se rendre dans cette ville était un immense plaisir ! Sachant qu'il pourrait peut-être rencontrer le groupe n'était pas sans alimenter ses rêves les plus fous ! Nous insistons sur le " peut-être " d'une rencontre avec les membres d'AC/DC, car le fait d'avoir été tiré au sort n'était en rien synonyme de côtoyer la bande à Angus backstage ! La première journée New-Yorkaise sera consacrée au shopping dans les rues de la ville avec comme guide, la Tour Manager du groupe en personne ! Précisons enfin que l'hôtel qui fut affrété à Thierry et aux sosies d'Angus se révélait être un palace des plus luxueux !


New-York City /2nde journée :


Journée de surprises événementielle pour Thierry.. mais laissons le nous raconter….. " Dans l'après-midi, quelqu'un frappe à la porte de ma chambre. C'est la Tour Manager qui me demande si je veux monter sur scène avec les sosies pendant " Who Made Who " ! Sur le coup, je n'ai pas vraiment réalisé ce qui m'arrivait ! .. et à vrai dire, ce n'est que lorsque les premières notes de " Who Made Who " ont retenti que j'ai pris conscience de l'expérience unique que j'étais entrain de vivre ! Se retrouver devant 80 000 personnes est très impressionnant ! Imiter Angus qui se trouvait juste à quelques mètres de moi.. c'est de l'ordre de l'INCROYABLE " ! A vrai dire, sur scène, on entend plus le public qu'on ne peut l'apercevoir ! D'un point de vue technique, nous avions un roadie derrière nous pour nous indiquer le début et la fin de notre prestation par un signe du bras. Avant le début du concert, nous sommes restés dans une salle, à l'écart du groupe et dès la fin de l'intro, nous sommes sortis des backstages pour rejoindre la fosse et profiter pleinement du concert ! "

Thierry n'a pas trop envie de s'étendre sur le déroulement du show de ce jour ! Le seul jugement qu'il daigne émettre est que ce gig restera pour lui le meilleur donné par le groupe ! On imagine aisément que le contexte de la situation n'est pas sans donner une dimension supplémentaire à ce concert ! Au contraire, notre sosie " chanceux " préfère nous livrer davantage d'anecdotes sur l'aftershow ! " Après " For those about to rock ", le show se termine pour bon nombre d'américains, mais pour nous, il se poursuit dans les loges ! La première image que j'ai de ce moment, c'est l'arrivée d'Angus, vêtu d'un jeans et d'un tee-shirt avec comme motif un élan conduisant une drôle de voiture…. L'image de ce petit bonhomme se dirigeant vers moi pour me saluer ! On a du mal à croire que c'est la même personne qui était sur scène auparavant ! Ensuite, ce fut autour de Malcolm et le reste du groupe de regagner la pièce dans laquelle nous étions ! L'ambiance était très sympathique, prouvant une fois de plus qu'AC/DC est un groupe simple, ne se la jouant pas " star " ! Je ne pensais pas qu'un groupe de cette envergure puisse rire et dialoguer en compagnie de ses fans avec autant de simplicité ! Ne refusant pas de poser pour quelques photographies souvenirs et de singer des autographes à volonté ! Du reste, ce jour là, je n'avais rien de particulier à faire signer.. Mais comme je suis de nature chanceuse (ndlr : On te croit volontiers Thierry !) j'ai réussi à " leur' faire signer le Tour Programme de la tournée ainsi que la Gibson en carton qui m'avait été remise pour la prestation du début du concert ! " Ensuite, Thierry a effectué le chemin inverse pour regagner la France…… des images plein les yeux et des images plein la tête !

Nous tenons à remercier sincèrement Thierry NOURRY de nous avoir fait l'exclusivité de son témoignage pour le site ! En effet, depuis 1986, jamais il n'a livré de quelconques souvenirs de cette expérience pour le moins unique ! Qu'il soit ici chaleureusement remercié !

EirKa
Retour