Témoignages

Témoignage d'Arthur, un fan Belge, sur le concert à Anvers en 1978 et sur le premier concert de Brian Johnson avec AC/DC en 1980 à Namur.

1-ANVERS - 25/10/78 - Salle Aréna :

Ceci est le meilleur concert du groupe que j'ai vu et comme de plus, sans le savoir bien entendu, c'était la dernière fois que je voyais Bon en live avant sa tragique disparition, cela m'a profondément marqué.
Ce soir là tout a fonctionné à merveille, la salle, qui comme son nom l'indique, est en forme d'arène et de par sa forme et sa taille à dimension humaine était vraiment idéale afin de profiter au maximum de la vision et de l'acoustique du groupe.
Bon et Angus étaient vraiment en très grande forme ce soir là et je revois encore le deuxième pendant un "Let There be Rock" extraordinaire (nb: et je ne suis vraiment pas accro à ce morceau !) monter au sommet des enceintes pour un solo épileptique qui de par sa position vraiment dangereuse nous a tous donné le vertige et ce dans tous les sens du terme !
Au beau milieu du set, comme d'habitude à cette époque, Angus est descendu dans "l'arène", au propre comme au figuré !, sur les épaules de Bon avec l'immense cable de sa guitare passant au dessus de nos têtes, autant vous dire que l'ambiance est encore montée d'un cran et les roadies entourant et protégeant nos deux petits camarades ont eu pas mal de boulot !
Comme je l'ai déjà dit dans le forum, la pochette de "Let There..." représente vraiment bien le groupe sur scène à cette époque, pas d'artifices superflus ni de décors envahissants, simplement cinq boys vrais et authentiques sortant un son unique, puissant, brut et hyper élèctrique et ce soir là j'ai ressenti vraiment beaucoup de "bonheur" au fond de mes trippes !
Concernant Bon, de par son age et son expérience je pense qu'il était un peu l'àme du groupe à l'époque et c'est en grande partie grace à lui qu'AC-DC est devenu un groupe à dimension planétaire. Sa dualité et son antagonisme physique par rapport à Angus, sa façon de bouger, son look, son petit sourire malicieux et naturellement son incroyable timbre de voix, toute en nuances, font que nous sommes des millions à regretter sa disparition et à penser qu'il est vraiment irremplacable.

2- NAMUR - 29/6/80 - Parc des Expositions :

Autant vous le dire tout de suite, ce concert est exceptionnel uniquement à cause du fait que c'était la première date semi-officielle du groupe après la mort de Bon, et que monté dans l'urgence afin de
"roder" son nouveau chanteur, Brian Johnson, l'organisation globale et le concert furent ce jour là vraiment "limite" (et je pèse mes mots ...!)
Mon disquaire préféré de l'époque, toujours bien avisé, me signala un beau matin que le groupe pour lequel je lui cassais les oreilles depuis pas mal de temps, venait en semi-catimini à Namur et ce avec son tout nouveau chanteur !!!
Le brave homme sachant ma peine depuis la disparition de Bon Scott, était vraiment heureux pour moi car depuis un bout de temps les rumeurs les plus folles circulaient sur le groupe. Continuera ?, continuera pas ?, avec quel chanteur ?, à l'époque, si j'ai bonne mémoire un des favoris était le chanteur de Krokus car il avait un peu ( vraiment un très petit peu à mon avis !) le même timbre que Bon et beaucoup de questions restaient malheureusement sans réponses.
Possédant 2 précieux césames, un pour moi et un pour ma bien-aimée (nb: qui l'est toujours 23 ans plus tard...si,si il en reste encore quelques un !!!), je fonce donc vers Namur le coeur légé et la tête pleine de questions, en espérant faire enfin découvrir à ma moitié le plus grand groupe au monde.
Arrivés sur place dans les premiers, l'endroit nous parut étrangement calme. Pas de lumières ?, pas d'affiches ?, heureusement les groupes de fans finirent par arriver et nous commençames alors une interminable attente. Afin de patienter, tout le monde y allait de ses commentaires et pronostiques sur les qualités et le look du successeur de Bon et heureusement cela nous aida a attendre le grand moment tant attendu. C'est alors que ma future petite femme allait avoir la trouille de sa vie car dès l'ouverture des deux seules petite portes, la foule devenue fort nerveuse se rua dans l'étroit passage et nous furent véritablement compressés et presque étouffés contre les baies vitrées aux risques de faire exploser celles-ci.
Heureusement nous avons pu nous faufiler puis nous glisser à l'intérieur et alors ma bien-aimée, paniquée et au bord de la crise de nerfs !, me jura qu'elle ne me suivrai plus jamais à un concert rock (nb: et elle à tenu promesse la canaille...).
La salle ressemblait à un grand hall de gare, parsemé d'immenses pilones et ne présentant aucunes préparations pour un concert de cette envergure et de nouveau l'on est repartit pour une interminable attente !
Les bruits les plus fous se mirent alors à circuler, le groupe n'est pas arrivé car son véhicule est en panne !, Angus est malade !, Brian a une "trouille" paralysante !...,
heureusement, évitant l'émeute de justesse, avec presque 4 heures de retard ! les boys étaient enfin sur scène et directement tous les regards de la salle se posèrent sur le "nouveau chanteur d'AC-DC". Epiant ses moindres gestes et essayant de découvrir son visage caché sous sa superbe casquette écossaise à pompon, nous lui firent tous une fantastique ovation car même si "le Roi est mort !"
nous tenions à lui dire "vive le nouveau Roi !".
Sur le concert proprement dit, l'acoustique et l'organisation globale étant tellement catastrophiques qu'il m'est objectivement impossible de juger la prestation du groupe dans sa nouvelle composition mais ce soir là, Brian nous est directement apparut vraiment sympa et son look fort personnel a plu à la grosse majorité d'entre nous. Quant à son organe le plus important pour nous (nb: je parle de sa voix...car pour lui c'est peut-ètre un autre ?...hahaha !) il à demontré dans un contexte vraiment fort ingrat que les boys ne s'étaient pas trompés en le choisissant.
Après un set classique mais beaucoup trop court, + -1h10 et sans rappel !, et nous avoir laissé sur notre fain les boys se sont retirés comme ils étaient arrivés, c.a.d par la petite porte !
Ce soir là, sur la route du retour, même si nous étions logiquement un peu frustrés, bizarement un sentiment de plaisir et bonheur finit par nous envahir et ce pour des raisons totalement différentes :
- Ma petite femme était soulagée d'être toujours vivante après son voyage en enfer !
(nb: depuis cette terrible expérience, seuls les concerts de ses chanteurs préférés
Voulzy, Lama, ... l'a font se déplacer !)
- Personnellement j'étais fier d'avoir assisté à un évènement qui restera une date incontournable de l'histoire du groupe et vraiment heureux que "mon" plus grand groupe au monde renaisse pour longtemps !


En espérant vous avoir modestement fait partager ces deux moments marquant dans ma vie de Fan d'AC-DC.
Amicalement
Arthur, 42 ans - Verviers (près de Liège)
Belgique


Retour