Discographie

The Razors Edge

The Razors Edge

Date de sortie : 21 Septembre 1990
Line-up : Young, Young, Johnson, Williams, Slade
Producteur : Bruce Fairbairn
Lieu d'enregistrement : Little Mountain Studios, Vancouver, Canada

Titres :

  1. Thunderstruck (4:52) Traduction disponible
  2. Fire Your Guns (2:53)
  3. Moneytalks (3:46)
  4. The Razors Edge (4:22)
  5. Mistress For Christmas (3:59)
  6. Rock Your Heart Out (4:06)
  7. Are You Ready (4:10)
  8. Got You By The Balls (4:30)
  9. Shot Of Love (3:56)
  10. Let's Make It (3:32)
  11. Goodbye And Good Riddance To Bad Luck (3:13)
  12. If You Dare (3:18)


*Chansons écrites par M. Young, A. Young

panierAcheter sur Amazon.fr


La Genèse de The Razors Edge :

Avril 1988. Après avoir tourné en Australie puis en Europe pour promouvoir leur dernier album " Blow Up Your Vidéo ", le groupe s'envole pour les Etas-Unis en emmenant dans leur valise Stevie Young, neveu des frères Young, qui remplacera Malcolm le temps de la tournée américaine et canadienne sur pas moins de 110 dates. Malcolm est alors au bout du rouleau, et ne se sent plus capable d’assurer les shows en raison d'une forte dépendance à l’alcool.

out_68.jpg
A force de vivre sur le fil du rasoir, Angus à peur de voir son frère finir sa vie de la même manière dramatique que Bon Scott, quelques années plus tôt. D'un commun accord avec son frère, Malcolm prend une pause et décide de guérir de son addiction à l'alcool. Pour la première fois depuis le début du groupe 15 ans plus tôt, AC/DC continue sa route sans Malcolm Young.

Alors que le groupe tourne aux États-Unis, Malcolm décide de se mettre à pied d'œuvre pour la compostions du prochain album, ceci l'aidant sans aucun doute à vaincre ses démons. Il enregistre, seul, quelques démos.

La tournée terminée, Malcolm rejoint le groupe avec ses idées pour le futur bébé. Les deux frères commencent à peaufiner les compos durant l'hiver 1988 puis début 1989.







chris_02.jpg

Un problème n'arrivant jamais seul, c'est au tour du batteur Simon Wright de prendre la tangente en Novembre 1989, en raison d'une trop longue période d'inactivité mal vécue par le batteur qui s'en va rejoindre Dio. Ceci ne perturbera pas plus les boys que cela, qui se tourneront après quelques auditions vers le "requin de studio" Chris Slade (Manfred Mann, Uriah Heep, Firm, Gary Moore notamment !).

Début 1990, le groupe travaille à la pré-production de l'album aux Windmill Road Studios, en Irlande. Vanda & Young sont alors fortement pressentis pour la production.

Mais changement de programme au printemps, AC/DC est effectivement prêt à rentrer en studio mais ce sera à Vancouver, aux Little Mountain Studios, sous la houlette du producteur Bruce Fairbairn et de l'ingénieur du son Mike Fraser. Chris Slade est à cette occasion confirmé à son poste, la tournée à venir se fera avec lui. Le producteur canadien Bruce Earl Fairbairn, disparu en Mai 1999, a préalablement travaillé avec Bon Jovi (Slippery When Wet), Aerosmith (Permanent Vacation et Pump). Ces 3 albums ont été d'énormes succès, et nul doute que le groupe fait appel à ce producteur émérite pour son savoir faire mais aussi pour reconquérir le marché américain.

Les frères Young s'occuperont aussi des paroles, remplaçant Brian Johnson mobilisé par des problèmes personnels. Les 12 titres de l'album sont donc signés Angus et Malcolm Young, une première qui perdurera...

Thunderstruck.jpgL'album est enfin prêt et sort dans les bacs européens le 24 septembre 1990 (le 21 aux USA, le 25 en Australie), le premier titre fera office de single agrémenté d'une vidéo réalisée encore une fois par David Mallet, en août à la Brixton Academy de Londres. "Thunderstruck" deviendra l'hymne des années 90 du groupe, incontournable en live, digne successeur d'autres classiques comme "Highway to Hell", "Back in black", "Hells bells" ou encore "Whole Lotta Rosie".

"Moneytalks" sera la seconde vidéo extraite de l'album, filmée au Spectrum de Philadelphie en Novembre. Aux manettes ? David Mallet. Toujours en Novembre, à noter la sortie du single, "Moneytalks / Borrowed Time", la "face B" étant un inédit des sessions de "Blow up your video".

L’album est celui de tous les contrastes. Incontestablement, le groupe retrouve avec lui le rang qu'il avait « perdu » depuis For Those About to Rock, lui permettant de se rappeler aux bons souvenirs d’une nouvelle génération tournée vers le grunge. Des morceaux aux accents « pop » comme « Are you Ready » (vidéo filmée aux Bray Studios à Windsor en mai 1991 par vous savez qui...) ou « Moneytalks », côtoient la chanson titre de l'album, sombre et limite heavy metal... Toujours est-il que l’album est globalement de très bonne facture, et touche au but. Il entre directement à la 2e place des charts US, et atteint la 4 e place des charts anglais. Il se vendra à plus de 9 millions d'exemplaires rien qu’aux États-Unis.

11_10_1991_2.jpg


donington.jpgLe succès et le gigantisme du Razors Edge world tour, qui débutera le 2 Novembre 1990 à Worcester, pour s’achever un an plus tard en Nouvelle Zélande à Auckland sera à la hauteur de la réussite de l’album. Un drame émaillera cette tournée, qui se soldera par la mort de 3 spectateurs au concert de Salt Lake City, le 18 janvier 1991.

chris_angus.jpgCette énorme tournée de 153 dates, sera la seule avec Chris Slade, et donnera (enfin) l’envie au groupe d’offrir à ses fans en novembre 1992 un nouvel album live, le premier depuis 1978, et d’éditer pas moins de 2 vidéos. « Live à Donington » (octobre 1992), digne témoignage du concert du 17 août 1991, filmé en 35 mm Panavision avec l’aide de pas moins de 26 caméras et « For Those About To Rock - Monsters In Moscow" (septembre 1992), ayant pour support le concert dans la capitale russe au Tushino Airfield du 28 août 1991.

La visite du groupe en Nouvelle-Zélande en Novembre 1991, où il se produit pour la première fois en live, scellera aussi les retrouvailles avec un certain Phil Rudd. Vous connaissez la suite...