Concerts

2009/06/30 - GBR, Glasgow, Hampden Park

Plus

Voir la carte


Pages associées

scotlandc4e.gif Capture22.jpg

La tournée open air européenne s'achève ce soir, à Glasgow. On ne peut pas s'empêcher de penser que cette date n'a pas été choisie par hasard, comme un symbole. Ainsi, de nombreux fans du monde entier vont ce mardi affluer vers la plus grande ville d'Écosse, pour une date aux accents de pèlerinage.

Glasgow est évidemment très liée à l'histoire d'AC/DC. Ville d'origine des frères Young, à quelques encablures de la ville natale de Bon Scott, c'est tout naturellement que le groupe y débarque en Mai 1976 lors de leur toute première tournée européenne. Ils y reviendront chaque année jusqu'en 1982 et y enregistreront le premier live de leur carrière "If You Want Blood" en 1978 à L'Apollo.

apollo.jpg 1978-IfYouWantBloodYouveGotIt.jpg



























Glasgow est la plus grande ville d’Écosse et la troisième agglomération du Royaume-Uni. Située sur le fleuve Clyde dans les lowlands écossaises, un de ses habitants s’appelle un « Glaswegian », ce qui signifie aussi le dialecte local. La ville est aujourd'hui un centre économique, universitaire, culturel et financier dynamique mais traine toujours derrière elle une image de ville minière, sombre, dangereuse. Cette image n'est pas galvaudée, mais elle n'est pas péjorative pour les Glaswegian qui au contraire en tirent leur fierté. La ville cachée dans son brouillard continu est simple, sans fioriture. On y sent les blessures d'une période de chômage très dure, les stigmates d'une vie économique difficile où les mots d'ordre ancrés dans la logique de la ville sont travail et solidarité. Le chômage touche encore très durement la ville et certains quartiers de Glasgow font partie des plus chauds du Royaume-Uni. L'ambiance de désœuvrement qu'il y règne est d'ailleurs bien retranscrite dans le film Sweet Sixteen de Ken Loach. Mais les Glasgwegian sont fier, de leurs origine, de leurs ville, de leur identité et quand en 2007, l'aéroport de Glasgow subit des attaques terroristes, l'Angleterre et les Etats-Unis se gaussent devant les images de John Smeaton, parfait Glasgewian et témoin de la scène, s'érigeant en fier défenseur de l'Écosse et de Glasgow:

Mais l'identité de Glasgow, c'est ça et il n'est alors pas étonnant que la ville soit également dingue de foot. Au delà de ce qu'on peut imaginer. En se balladant dans la ville on est d'abord surpris par le nombre de personnes se promenant en maillots (sauf la veille du "Old-Firm" opposant les Cletic aux Rangers où là c'est carrément déconseillé). On est ensuite surpris par certains panneaux à l'entrée de lieux publics type restaurants, cybercafés, pubs etc.. où il est clairement interdit d'entrer avec un maillot de foot sur les épaules. Il faut dire que la rivalité entre les Glasgow Rangers et les Celtic est telle, que la moindre goutte de bière de trop peut tourner au drame. A Glasgow, la rivalité entre les deux clubs de la ville n'est pas sociale. Elle est historiquement religieuse.

Les Celtics sont catholiques, descendants d'immigrés Irlandais, et les Rangers sont protestants. Pour la petite histoire, les Celtics et les fans de Liverpool FC se disputent l'origine de l'adaptation du chant "you will never walk alone" aux tribunes de football. Il semblerait cependant que ce soit bien dans les travées de Celtic Park que la chanson ait été entendu pour la première fois. Lors de la finale de C3 à Séville opposant le Celtic au FC Porto, ce sont 90 000 supportes du Celtic qui se sont rendus en Espagne, alors que seulement 25 000 ne pouvaient entrer dans le stade. A noter que chaque club possède son stade. Ibrox pour les Rangers, et Celtic Park pour les Celtic. Et Hampden Park alors ?`

Hampden Park se situe au sud de Glasgow et est le stade de football de l'équipe de football d'Ecosse (Murrayfield, à Edimburgh, est le siège de l'équipe nationale de rugby). Le Stade accueille également des finales de coupe d'Europe, comme une certaine, gravée dans les mémoires, opposant l'ASSE au Bayern de Munich :

Hampden_.jpg
revelli_hampden-_Bayern_Munich__St_Étienne_-.jpg espérons qu'AC/DC ne re-rende pas ce soir les poteaux de nouveau carrés..


















AC/DC fait partie de ces héros que Glasgow aime. Ceux qui se sont battus, et construits en partant de rien. Ceux qui sont restés les mêmes et proches de leurs racines. Une certains osmose devrait donc se créer entre le groupe et son public ce mardi soir.
glasgow.jpg

Nul doute que les fans se retrouveront ensuite car comme le dit Robin Williams.. "if you want a languinstic adventure, go drinking with the scotsman.." Concert sold out. Et une surprise à la clef comme en 1982 (Live Wire), ou le traditionnel Bonny ?


- Média



- Review et photos




- Set list

  • "Rock 'n' Roll Train"
  • "Hell Ain't a Bad Place To Be"
  • "Back in Black"
  • "Big Jack"
  • "Dirty Deeds Done Dirt Cheap"
  • "Shot down in Flames"
  • "Thunderstruck"
  • "Black Ice"
  • "The Jack"
  • "Hells Bells"
  • "Shoot To Thrill"
  • "War Machine"
  • "Dog eat Dog"
  • "Anything Goes"
  • "You Shook Me All Night Long"
  • "T.N.T."
  • "Whole Lotta Rosie"
  • "Let There Be Rock"

Encore:



AC/DC Rock N Roll Train Live At Hapdem Park June 2009

Whole Lotta Rosie : MAGIQUE

BONNY in Glasgow, Hampden Park June 30, 2009

Oh, ye'll tak the high road, and I'll tak the low road,
And I'll be in Scotland afore ye
But me and my true love will never meet again
On the bonnie, bonnie banks o' Loch Lomond.

Réagissez sur le forum