Concerts

Oslo, 17 juillet 2015, review de Dredd


Pages associées

Information aux lecteurs : pour la fluidité de lecture, le peuple norvégien présent étant principalement constitué de type énorme, barbu, vêtu de cuir, descendant des hectolitres de bière, ceux-ci seront appelé --> Le Viking.

Nous sommes mercredi 15 juillet, à l'aéroport de Zürich et ma copine et moi nous apprêtons à partir pour un week-end prolongé à Oslo, avec comme bonus, un 3ème concert des boys cette année (après la doublette suisse). Un p'tit sac à dos, 2 caleçons, les cornes, T-shirt des boys, on est prêt ! Déjà, nous noterons un ami à veste patchée dans notre avion.

Nous passerons volontairement sur les premiers jours sur place, visite de musées, shopping...rendons-nous directement au tant attendu vendredi 17 juillet ! Nous relèverons uniquement une excellente bouffe au Hard Rock Café le jeudi soir avec UNIQUEMENT des clips de qui-vous-savez !

Dès le matin, nous avons pus constaté la présence grandissante de T-Shirt des boys dans la ville, et que Rock Or Bust résonnait très fort dans les différents pubs de la ville. Une ambiance festive, très plaisante ! Pas le temps de flâner sur les terrasses, on doit aller au stade !

Arrivé sur place, stupeur! En fait, il s'agit d'un grand champ de béton, entouré de 4 pauvres étages de gradins...étonnant ! Pour la petite histoire, à Zürich, il suffisait de se présenter à la PELOR pour recevoir un bracelet nous permettant d'accéder au front de la scène et nous avons pu profiter des 2 concerts très prêts de la scène. Pourquoi ne pas retenter le coup en Norvège? Ni une, ni deux, on trace vers le "Béton Or", mais pas de bracelet, juste une croix au marqueur sur la main...peu importe, cette fois encore, je vais sentir les aisselles de Brian ! On ressort de là, on va manger un bout, et on remarquera que le Viking mange très peu...il boit ! Il titube, manque de peu de vomir...il n'est que 18h30 ! :

19h30 --> Le moment tant attendu arrive enfin...VINTAGE TROUBLE BABYYYYY!!! Je respecte mais...bordel que c'est pas bien ! Le premier Zürich passable, le deuxième j'ai pas écouté, et là, je suis carrément parti aux toilettes !

Vintage Machin quitte enfin, il est temps de prendre place devant la scène! Mais tout ne se passe pas comme prévu...en effet, une foule extrêmement compacte de Viking nous empêche de progresser et de rejoindre la scène! On essaie de jouer des coudes, mais le Viking joue des siens...et vu ma carrure, j'vous raconte pas qui gagne! Surtout quand en plus, vous essayez de faire en sorte de protéger votre chère et tendre qui se fait presque marcher dessus. Le Viking est assez basique, il veut aller du point A au point B, et ce, par le chemin de plus court. Et tant pis si vous êtes au passage. On ne demande pas de ne pas être poussé, bousculé ou quoi que ce soit, mais là, c'est juste de irrespectueux. Marcher ainsi sur les gens...j'en ai fait des concerts, mais je n'ai jamais vu ça ! Voyant que la situation pour Madame devenait insupportable, que nous n'étions que au milieu du stade et que j'étais dans un état de rage tel que j'aurai pu en décocher une au premier qui me frôlait, j'ai pris la demoiselle sous le bras et retour en arrière ! La décision était prise, nous verrons ce 3ème et dernier concert de l'année depuis environ le milieu du stade. Dommage pour l'ambiance, dommage de ne voir presque pas la scène et de vivre le concert sur écran, mais c'était mieux pour notre santé...

Nous voilà donc au milieu du stade, tranquille...enfin...on croyait ! Même là, le Viking fonce, arrache tout et m*rde pour le reste, et ce durant toute la durée du live ! Je reste donc un peu déçu de ce concert, dû à notre positionnement, et à la "violence" du Viking. Heureusement que j'ai pu vivre l'ivresse des 2 live Suisses qui resteront gravé à vie...

Bon, passons quand même à la musique !

Je vous passe les p'tites habitudes, hein...PIF PAF BADABOUM CRAC *feu d'artifice* Angus déboule en marron, ils sont là, et c'est partiiiiiiiiiii !!! L'intégralité du concert se passe parfaitement, comme d'habitude, ça roule, ça sonne, ça groove! Quelques notes cependant : - Whole Lotta Rosie dans une version absolument démentiel. - High Voltage d'anthologie avec un Brian "on fire". - De manière générale, Brian un poil fatigué. - Les façades qui ont merdé pendant 3-4 min sur le solo de Let There Be Rock...BIM plus de son ! Viking et Dredd pas content ! En plus de pas avoir trop d'images, on m'enlève le son...

BIM BAM CRAC CRAC *feu d'artifice*, c'est déjà fini et nous fuyons le stade avant d'être laminé par le Viking voulant s'abreuver...

Voilà, pour moi l'aventure AC/DC 2015 s'achève là, après 3 concerts complètement incroyable! Deux merveilles en Suisse et une pseudo-déception en Norvège dû à l'ambiance... Je garderai de cette année, un Angus rajeuni au doigté inimitable, un Brian vocalement parfait, une Cliff fidèle à lui-même, Stevie qui fait plus qu'honneur au tonton et un Chris impeccable derrière ses fûts! AC/DC est là, bien vivant, et ceux qui les détrôneront de leur statut de plus grand groupe de rock du monde, ne sont pas encore nés. Ils me dressent le poil, me tirent la larme à l’œil, me font taper du pied, chanter, sauter...et le feront toujours !

AC/DC en 2016 ? Ben moi, je dis OUI et j'y serai !