Concerts

Glasgow, 30 juin 2015, review de The King5934


Pages associées

Samedi 10h : il est temps de se mettre en route pour 2h15 de voiture direction l'aéroport CDG...le temps de faire la bise à Madame et aux petits car après cette expérience extraordinaire je ne serai plus le même

Trajet nickel, parking réservé, passage sécurité...hop me voilà à 14h caler à ma place dans l'avion...le pilote grommelle quelque chose en anglais...euh non en écossais en fait...rien compris si ce n'est manifestement que nous n'allons pas décoller tout de suite...ce qui se confirme par les multiples allées et venues d'un gars avec un gilet jaune dans le cockpit...bon mes voisins anglophones ont l'air serein...j'essaye de le rester aussi...je pense quand même à un moment me lever et gueuler FUCK OFF, TAKE OFF THIS FUCKING FLIGHT TO GLASGOW NOW :grr: ...on se calme, on se calme...finalement avec 1h de retard ça y est, c'est parti ! Arrivé à Glasgow, je rejoins mon hôtel VIP en quelques minutes...pratique quand même cette navette toutes les 10 minutes !

19h : je rejoins mes acolytes au Solid Rock Café qui déborde déjà de vestes à patchs, chevelus en tout genre et autres tatoués...tous aux couleurs d'AC/DC...pas de doute le peuple AC/DC est là, ça promet une super ambiance. Après quelques minutes de recherche dans ce bordel, je rejoins Tags, Boltonskin, Eric78 et Romain...on commence les tournées de bière...Godown nous rejoint puis c'est au tour de Wallace et son amie et enfin Blackice, Jul et Tataginette...voilà la bande d'excités est au complet...Godown en profite pour aller chercher une énième tournée de bière...pendant que nous sommes manu militari poussés vers la sortie...c'est avec un grand désespoir que nous voyons Godown essayer de vider les pintes...une, deux, trois? finalement non il décide de capituler. Pas grave, à la sortie Godown se fera un super ami Punk prêt à l'accompagner jusqu'au bout de la nuit...nous nous dirigeons vers le Cathouse...Godown est obligé de se séparer de son nouveau pote malgré ses tentatives désespérées auprès des vigiles pour le faire rentrer...les adieux seront déchirants.

Il est temps de faire connaissance avec la jeunesse écossaise...manifestement l'écossais saute sur tout être du sexe féminin qui franchit le pas de la porte en lui proposant un verre...la fille écossaise se résumé en deux mots: dénudée et bourrée...devant ce tas de nichons et de fesses saoules, Jul et moi regardons nos alliances et reprenons une autre bière...deux jeunes filles (dénudées et bourrées pour ceux qui n'ont toujours pas compris) viennent s'asseoir à côté de nous...toute la bande tape avec frénésie sur la table la bave aux lèvres...merde elles se roulent une pelle...devant cette déception nous descendons d'un étage pour une musique plus meeeeeeeeeeeeetaaaaaaaaaaaal....après avoir visité un cercueil Wallace décide bizarrement d'envoyer le contenu de ses poches (portefeuille, carte de crédit, téléphone...) à travers la piste de danse...peut être une technique de drague...nous n'avons pas compris...il réitèrera l'opération à deux reprise pourtant. Pendant que mes amis se frottent l'un l'autre, je préfère en garder un peu sous la pédale. Attention il y a un jeu de mots :lol:

3h15 : dehors messieurs...les fish and chips sont bondés, il est temps d'éponger...les corps des écossaises gisent ça et là les pieds nus sous la flotte...Wallace a paumé la batterie de son téléphone, il retourne au Cathouse...rien...avant de se rendre compte 30 minutes plus tard qu'elle était dans sa poche droite, sacré Wallace!

4h30: dodo

10h : lever...l'excitation est là, je suis au taquet...le temps de prendre un p'tit déj anglais bien fourni et de me reposer un peu... 13h le départ vers le stade...je décide de prendre le bus...aie pas de monnaie...pas grave le chauffeur me dit de monter sans payer...cool! 14h: Hampden Park me voilà...bonne nouvelle il n'y a personne. J'en profite pour faire le tour du merchandising et manger un morceau. Eric78 me rejoint quelques instants. 15h: le public arrive tout doucement...16h: ça commence à se bonder...je fais connaissance avec le temps écossais ou comment en 15 minutes on peut avoir un soleil de plomb, des nuages et du vent, une bonne averse et de nouveau du soleil. 16h30 : le reste de la bande fait enfin son apparition

17h : ouverture des portes...pourquoi est-ce qu'ils envoient tout le monde vers les tribunes...stress...OK on se retrouve en haut des tribunes et ils font descendre slowly, please slowly tout le monde vers la fosse...ouais bordel pas trop slowly quand même! Arrivé en bas c'est la course vers la barrière côté Stevie...j'échoue à quelques mètres...tiens c'est qui ce gars en kilt à côté...merde c'est Godown...embrassade! Les autres sont un peu plus loin derrière, nous leur faisons signe (voir review de Jul). Le temps passe assez vite en discutant et c'est Vintage Trouble qui arrive accompagné d'un gars à la cornemuse...sympa le clin d'œil et pour se mettre le public dans la poche...je les retrouve avec plaisir après 1 mois...le chanteur a la bonne idée de monter sur les barrières dans la fosse à quelques mètres de nous...dans un élan de solidarité incroyable Godown et moi nous rapprochons pour lui tenir la jambe...ça y est la barrière est à nous! Il finira par se jeter dans la foule et aura le plus grand mal pour revenir !

20h15: les boys sont là ! Le palpitant s'accélère, le public savoure les retrouvailles...Shoot to thrill...deux excités viennent de l'arrière...oh la Sécu!! Non ce sont Jul et Tags suivis de Boltonskin....retrouvailles, embrassades, communion. Blackice et Wallace préféreront rester en retrait pour se faire des mamours. Les titres s'enchainent avec une intensité toujours incroyable...BIB réveille définitivement le public...la machine est lancée, les pogos, slams et autres poussées s'intensifient...c'est physique mais quel pied...les écossais de 120 kg se dénudent et partagent amicalement leur sueur. Le set passe à une vitesse grand V avec ces sublimes High Voltage et sa séquence émotion hommage à Malcolm...Sin City énorme et Have a drink on me flamboyant...le final TNT, WLR, LTBR fait toujours son petit effet...pas de temps mort...nous partageons quelques regards complices entre les chansons avec les potos de H2...c'est l'heure de Bonnie...le truc que le quidam ne peut comprendre, pourquoi tout ça pour ces quelques secondes...frissons.

Il se met à pleuvoir sur FTATR, le concert se termine sous un déluge de feu et d'eau...les boys nous ont encore terrassé. On se retrouve tous: accolades, embrassades...en y repensant j'ai jamais fait autant de câlins et de bisous avec des mecs en si peu de temps...mais c'est ça la famille H2...réunis pour une même passion dans un moment de partage intense. Jul n'en peut plus et décide de fourrer...sa tête (ouf) sous le kilt de Godown. Les photos s’enchaînent avec les fans clubs allemands, suisses, écossais, italiens...le peuple AC/DC est venu en ce jour rendre grâce ! Nous décidons de rejoindre l'after...après avoir demandé à un gentil écossais notre route, celui-ci nous indiquera tout droit 25 minutes...cool les bus sont bondés on y va à pieds...1h15 :brr: de marche plus tard, nous arrivons au centre ville qui se situe à un bon trente minutes de l'after re :brr: ... c'en est trop pour nous pauvres mortels, nous passons au fish and chips...les bars sont fermés (il est passé minuit)...nous décidons d'en rester là...je rejoins mon hôtel accompagné de Malcolm...et ouais les mecs, moi j'ai couché avec Malcolm...surprise le bar de l'hôtel est ouvert...nous en profitons pour avaler quelques pintes...

3h30 : il est temps d'aller se coucher...Malcolm rentre anxieux dans la chambre...Tataginette lui a expliqué mes tendances SM...tiens c'est quoi cette boule par terre et ce costume en cuir dans la penderie...séance fouet :woah: ...on ferme interdit aux moins de 18 ans. 7h15 : déjà l'heure de se lever la tête encore dans les étoiles mais surtout dans le cul (non Tataginette pas dans celui de Malcolm)...je retrouve Eric78 à l'aéroport...17h à la maison...Wembley dans quelques jours, les boys et toute la bande H2 me manquent déjà.

Merci pour ces moments partagés ensemble, vos délires et votre sympathie ne font que de rajouter de l'inoubliable à l'extraordinaire! Rock on guys !