Concerts

Paris, 23 et 26 mai 2015, review de Zebulon


Pages associées

Plus d'une semaine maintenant.

Samedi 23 et mardi 26 mai 2015, nous étions quelques uns en pelouse or, à se faire tabasser par cinq bonhommes increvables et musicalement teigneux comme il faut. Ah bon sang, je viens d'ouvrir les yeux... plus d’une semaine après... Je n'ai pas fait la vaisselle, pas jeter les canettes de bière et j’ai posé cette huitième bouteille de Jack encore pleine comme l’un des trophées de ces deux dates ;))

Z1.jpg

J'avais besoin de souffler un peu. Et surtout de rester encore dans ces deux dates. Quelles BAFFES, non mais LA CLAQUE ALLER RETOUR !! Le 23, c’était une nouvelle expérience. Parfaite, vibrante, comme j'en avais envie. Quel bonheur. Cinq ans après le Black Ice Tour et après les soucis du groupe, le retrait de Malcolm, les mauvais pas de Phil, on était bon pour sortir les vinyles et ne penser qu'aux souvenirs. Et, miracle, nous voilà avec de nouveaux souvenirs à se coincer dans la tête et les oreilles. Aussi bien au niveau des deux concerts, que des rencontres, durant cinq jours très particuliers et organisés (ou presque !).

Le petit éclair rouge et feu dans l'œil de cet homme d'1m57 nous rassemble de nouveau. Et pas n'importe quel rassemblement. Un rassemblement fait d'histoires au niveau des morceaux joués, d'histoires au niveau des rencontres prévues depuis des mois et des nouvelles amitiés , d’histoires de partage et d'une cure de rajeunissement de vingt ans, avec les notes que l'on connait et des boys que certains connaissent et n'ont jamais vu.

Faire tourner le Live At Donington en blu-ray et me retrouver un jour face à cette équipe, c'est très personnel. J'ai aimé Phil derrière les fûts, mais savoir que Chris Slade, que j'ai tant vu avec son T-shirt bleu et ses deux caisses en guise de tonnerre sur les côtés était de la partie, était pour moi unique. Pas possible autrement, je devais encaisser chaque coup, chaque son de basse et de guitare, et grimaçer avec chaque mot de Brian.

Et quelle surprise ! Même avec l'envie de pisser trois minutes avant le début de l'intro le 23, il n’était pas possible de bouger d'un centimètre en attendant le lancement. Le météore sur l'écran, les gueulantes, le frisson, la gorge sèche, les yeux rouges, les bras raides avec l'iphone dans la main qui n'a même pas la force de se lever pour avoir un petit souvenir... même flou. Et pourtant je suis bien placé en pelor. Alors je force le truc et je film un peu pour en ramener quelques images. Avec un 360°, je capte le show, la foule, mon fils qui n'en revient pas et se déchaîne du haut de ses 13 ans pour son premier concert au Stade avec AC/DC, une amie avec des larmes, mes potes qui bougent et d'autres tétanisés. Et UN YODA (!!) qui remue dans tout les sens !

C'est parti et ça vibre, ça tabasse, ça coupe le souffle, on avance un peu... jusqu'au bout, cette perfusion ACDCienne me change le sang. C'est monstrueusement bon... ÉNORME. Mes amis et moi, on est comme des gosses pour qui on vient d'allumer le sapin. Quand tu aimes ça, c'est ce qu'il y a de plus pur. Les morceaux sont beaux, les gars ont une pêche incroyable, la scène ressemble à celle des années 80. Quand Whole Lotta Rosie arrive (mon morceau à MOI !!), je m'approche de Madi : "Tu veux que Yoda soit en hauteur ?" Aller hop, sur mes épaules et on avance un peu. Il fait son poids le Yoda :)).

Z2.jpg

Tout les trois, on passe cinq minutes à sauter sur place. La belle Rosie avec son chapeau à qui je ne peux même pas balancer mon 06 ;)). Quel morceau, quelle rythme ! Jusqu'au bout tout est parfait. Je ne suis pas du genre à causer sur le petit coup de Charley un peu de travers, Brian qui lève un peu moins la voix sur tel morceau. En même temps personne n'est venu me gonfler à la vue de mon Tshirt "Et là, tu l'entends bien le charley? GO AC/DC". Tout le monde était d'accord.

z3.jpg

Pour le 26, on est aussi de la partie. Mais autrement. Et à notre grande surprise le show va être différent. Une puissance avec un ton au dessus. Mais ce jour-là, je n'ai pas mon fils “à surveiller” dans la fosse, alors on va vivre ça autrement. On va se coller au GROS SON. Départ de chez moi, sept dans la voiture, en route pour le Stade. Mon pote Mike, frangin de tous les concerts, la tornade des pelouses or et les mecs du groupe de pom-pom girls THE SOUNDROOTS.

A l'approche du Stade, on est dépassés sous le tunnel par les berlines du groupe, motards en tête. Le monospace est en surchauffe, l'aiguille est dans le rouge et on monte le chauffage à fond pour qu'il ne nous lâche pas. C'est sûr, on va finir au SDF avec la gueule des Teletubbies. Aussi grosses et de la même couleurs. On arrive, on est chauds (on se fait piquer nos gobelets de bière à l'entrée....ggghhnnniii, merci Florian) et on plante nos carcasses en pelor. On croise du monde de la famille H2, Nono de trust, on papotte "ok, fin juin à Issy les Moulineaux", une 'tite photo, c'est parti... Mais là pas possible d'attendre, Hell Ain't A Bad Place To Be, je fonce et tout le monde suit, GO LA BARRIÈRE.

Z4.jpg

Le conseil du jour : si vous souhaitez vous coller à la barrière sans vous pointer à 15h, vous attendez un ou deux morceaux, et quand vous foncez dans la foule, les mots magiques sont "le pogo c'est par là ?"... "le pogo c'est à gauche ou à droite?" et là... un vrai boulevard "oui par là, je vous en prie", "c'est devant les gars, allez-y" et sans bousculade. Quelle rigolade !!

Tout le monde file droit devant pendant que je tourne vers la passerelle durant Thunderstruck (petite photo avant de baisser la tête pour atteindre au plus près la barrière) et je fais le concert contre la partie où Angus va s'élever. Let There Be Rock. Le son est fort, m'en fous, je vire la casquette pour avoir le maximum de petits papiers volants sur la tronche... Ils sont chacun une de ses notes !

Z5.jpg
Z6.jpg

Bref, j'ai passé cinq jours dans un autre monde, à une autre époque. Même plus que ça.

RRRhhhaaa, c'était bon ces deux dates, et surtout d’en vivre une des deux avec mon garçon. RRRhhhaaa, c'était bon de faire toutes ces rencontres au stade. RRRhhhaaa, c'était bon d'être avec vous, de vous rencontrer enfin : Madi, Yoda, TI TAN, Judge DAN, THE SOUNDROOTS, Michaêl, mon p'tit JUL' (j'ai fait faire une peluche à ton image avec une petite veste à patchs pour dormir le soir) Malout qui a cuisiné pendant cinq jours chez moi, Florian à qui j'ai filé du sirop pour dormir avant d'aller au concert parce qu'il commencait un peu à nous casser les noix avec sa toux ;) Mimis, sa bonne humeur et ses provisions de Jack, The Bass et sa façon de dormir dans ma voiture tout en nous tenant une conversation, Ziza et Baptiste d'une gentillesse unique, Wallace63, Phil Lageat, Sandrine, Tataginette (joli le polo au PUB, propre), The Holy Grail, Bon/Brian, Alex, Nuageuse13, Zepac64, Jypé, Mon Yud, Pat le boss de la féline, Julia et son géant, merde j'oublie du monde :( RRRhhhaaa, c'était bon d'enfin pouvoir te rencontrer Olivier en repensant à tes SMS où, durant des semaines, tu me cherchais avec tes "prépare-toi physiquement et mentalement Zebulon, le 23 et le 26 on va en découdre”. On a bouffé un gros morceau de vie rock 'n roll, frangin d'adoption ! Quoi ??? T'as pas aimé le Georges V ? Ils ont failli me prendre au sérieux... Maintenant, je dois expliquer aux commerçants dans ma rue qui me demandent "c'étaient qui ces mecs avec toi ?" RRRhhhaaa, c'était bon de ne pas se faire arrêter par les flics alors qu'un pote dormait dans le coffre de la voiture à 4h du mat' en rentrant de la tournée des bars. RRRhhhaaa, c'était bon, c'était bon, C'ÉTAIT BON !!!

Vivement une future date en France :)) Si c'est le cas, on double les doses de tout (y compris le chauffage dans la bagnole) !!!



Ça c'est AC/DC !! Ça c'est l'amitié !!

Et promis mon Judge, la prochaine fois on se réserve + de 20 minutes tous ensemble. Merci encore pour tout !! :wink:

Z7.jpg

Mon pote Yud réserve une petite surprise pour H2, bientôt. Le Staff prépare ça...

Z8.jpg

On croise les doigts pour 2016. ZEBULON70

C'est pas comme ça ?
Z9.jpg

© H2AC-DC.COM - May not be reproduced without written permission of Highwaytoacdc.com, contact@highwaytoacdc.com