Concerts

2009/06/05 - ESP, Madrid, Estadio Vicente Calderon

Espagne.gif carte.jpg

Retour en Espagne, et seconde date à Madrid, en stade cette fois ci, une première pour le groupe dans la ville, après celle en arena le 2 avril dernier.

Madrid, magnifique capitale de l'Espagne, divisée en vingt et un districts, subdivisés en 129 quartiers (barrios) aux caractères affirmés. Difficile de les citer tous, mais attardons nous sur certains d’entres eux.

Celui d’Atocha doit à son nom à la gare du même nom, la plus ancienne de Madrid et la plus grande gare d'Espagne. Cette gare est célèbre pour son hall qui abrite un jardin tropical et, plus tristement, pour être le lieu où des trains de banlieue ont explosé lors des attentas du 11 mars 2004.

En face de la gare s'élève le Centre d'Art Reina Sofía, musée national d'art contemporain qui abrite des pièces maîtresses de Juan Gris, Joan Miró, Salvador Dalí et Pablo Picasso, dont le fameux Guernica.

guernica.jpg
Le quartier de Chueca est devenu un quartier branché d'avant-garde, où restaurants, bars et discothèques côtoient les boutiques de mode.

Gran Vía, la « grand-rue », est l'avenue la plus importante du centre historique, et regroupe de nombreux centres de services : cinémas, théâtres, hôtels, grands magasins, tandis que le quartier de Huertas est désormais un haut lieu touristique, notamment la nuit, avec ses très nombreux bars pittoresques, autour de la plaza Santa-Ana ou le long de la calle de las Huertas.

puerta_del_sol.jpg
Madrid est un voyage à elle seule, « la Puerta del sol », située au centre de la ville dont elle symbolise le cœur, « le Musée du Prado » « le Parc du Retiro », le « Palais Royal » ou encore le « Palais des Communications » sont autant de sites magnifiques et incontournables.

Et puis Madrid c’est la fête... La movida, suivant la mort de Franco, a contribué à affirmer son caractère festif. Depuis l'operación Luna cependant, initiative de la municipalité et du gouvernement de la communauté autonome madrilène, les bars doivent fermer à trois heures, et les botellones, coutume espagnole qui consiste pour les jeunes à se rassembler dans la rue, les parcs, les plages ou sur la voie publique pour consommer de l’alcool, écouter de la musique et fumer, sont officiellement interdits (même s'ils demeurent toujours).




Energie, fête, voilà bien une ville au coeur de laquelle AC/DC a toute sa place. Personne n’a oublié les 3 concerts consécutifs donnés par le groupe en juillet 1996 (9, 10 et 11), à La Plaza de Toros de las Ventas. Construite en 1929, son style architectural est marquée par l'influence arabo-musulmane dans ses arcs en fer à cheval et dans son parement de brique et d'azulejos (carreaux de faïence peints). Le concert du 10 juillet est le support du DVD « No Bull ». Indispensable, magique, high energy. Satisfaction guaranteed.


Pour l’anecdote, on retiendra qu’AC/DC s’est produit la première fois à Madrid le 17 janvier 1981, puis plus rien jusqu’en 1996, la date de septembre 1984 ayant été annulée. Fidèle à ses habitudes, AC/DC joue à 3 reprises à Madrid en 2000, les 10, 11 et 12 décembre, déjà au Palacio de los Deportes qui les accueille ce soir. Lors de deux dernières dates madrilènes, AC/DC interprète « Sin City »... Enfin, plutôt AC/DC et le public la première fois, car Brian, surpris et visiblement pas informé d’une initiative attribuée à Malcolm, ne se souvient plus des paroles. La version du 11 est beaucoup plus traditionnelle...

Rue.jpg
Et puis, plus aucun doute n’est permis, Madrid adddooorrre AC/DC : le 22 mars 2000, une rue de Leganés, au sud ouest de la capitale, est rebaptisée « rue AC/DC » (Calle de AC/DC).

Madrid_.jpg
Ce soir, AC/DC joue au stade Vicente Calderón, celui de l'Atlético de Madrid. Il se trouve au bord du fleuve Manzanares, qui passe d'ailleurs en dessous d'une partie du stade. C'est sous ce nom "Manzanares" qu'il est inauguré en 1966, et qu'il est encore appelé par certains madrilènes. Le stade a aussi pour particularité le passage du M30 (périphérique intérieur de Madrid) sous sa tribune Ouest. Sa capacité est de 55.000 spectateurs. Le concert est sold out.

Go AC/DC, go !

billet.jpg
- Média



- Review


Capture11.jpg
-Photos


ESPAÑA: CONCIERTO ACDC

- Set list

  • Rock 'n' Roll Train"
  • "Hell Ain't a Bad Place To Be"
  • "Back in Black"
  • "Big Jack"
  • "Dirty Deeds Done Dirt Cheap"
  • "Shot down in Flames"
  • "Thunderstruck"
  • "Black Ice"
  • "The Jack"
  • "Hells Bells"
  • "Shoot To Thrill"
  • "War Machine"
  • “Dog eat Dog”
  • "Anything Goes"
  • "You Shook Me All Night Long"
  • "T.N.T."
  • "Whole Lotta Rosie"
  • "Let There Be Rock"

Encore:

  • "Highway To Hell"
  • "For Those About To Rock (We Salute You)"




AC/DC - Hells bells madrid

ACDC - HIGHWAY TO HELL - MADRID ESTADIO VICENTE CALDERON
Réagissez sur le forum