Interviews

Bob Richards : l'interview


Pages associées

photo.php_-_Copie.jpg

Bob, quand les fans d’AC/DC ont découvert ton kit de batterie sur le plateau de tournage de Rock or Bust, ils ont tout de suite réalisé qu’un nouveau visage allait apparaître sur scène. Mais en fait tu étais à Londres depuis la veille et le tournage de "Play Ball". À ce moment là, personne ne le savait encore. Finalement, quand et comment es-tu entré en contact avec le management d’AC/DC ?

En fait, j’ai reçu un coup de téléphone de Dick Jones (le technicien batterie de Phil Rudd) pour savoir si j’étais disponible le lendemain pour remplacer Phil.

acdc-phil-rudd-sostituito-per-le-riprese-di-d-L-J6Pgti.jpeg

- Selon les recherches que nous avons effectuées, tu étais apparemment déjà en contact avec Stevie, car vous gravitiez tous les deux depuis longtemps dans le milieu de la musique de Birmingham...

C’est vrai que j’ai souvent joué à Birmingham avec un groupe appelé SHY. Mais je n’avais jamais rencontré Stevie avant le tournage à Londres.

- Mais alors, pourquoi toi ? Quel est le lien entre AC/DC et toi qui a fait que tu as reçu cet appel plutôt qu’un autre batteur ?

Je n’ai rencontré Dick Jones qu’une seule fois, mais il me connaît car son frère Ray jouait de la basse dans le même groupe que moi, Son Of Man.

- Est-ce qu'à un moment donné, le management d’AC/DC t'a donné une quelconque explication quant à l’absence de Phil ?

Non, aucune. Et je n’ai pas posé de questions.

- Quand as-tu rencontré le groupe pour la première fois ?

Quelques heures avant le premier tournage. Et tout s’est déroulé très naturellement. Ce sont des gens bien et ils ont tout fait pour me mettre à l’aise.

- As-tu eu le temps de répéter avant l’enregistrement de la vidéo ?

Pas vraiment. J’ai juste écouté la chanson plusieurs fois en m’isolant. On m'a prévenu qu’il n’y aurait pas de répétitions avant le tournage, donc quand les caméras se sont mises à tourner, il fallait y aller !

SHF14_186318.JPG

- As-tu reçu des directives du groupe et de son management sur le comportement à adopter dans la vidéo ? Ce qu’il y avait à faire ou à ne pas faire ?

Rien du tout. J’ai juste été naturel et j'ai profité de l’expérience au maximum.

- Mais quand même, tu jouais avec AC/DC ! Étais-tu stressé quand tu as mis le pied sur la scène de tournage, avec le public déjà présent ? Étais-tu anxieux de la réaction des fans ?

Pas vraiment. J’étais impatient, excité. Je savais qu’ils ne savaient pas qui j’étais, mais les fans étaient bien plus excités à l’idée de revoir le reste du groupe que de découvrir qui était le batteur du jour vous savez…

- Comment ont-ils réagi quand Brian t'a présenté ?

J’ai entendu une belle clameur !!

- As-tu parlé avec eux après l’enregistrement ?

Oui j’ai pas mal discuté avec des fans. Ils m’ont demandé qui j’étais, avec qui j’avais joué et pourquoi j’étais là.

MAN.JPG

- Justement, qui es-tu, professionnellement parlant ? Parle-nous un peu de ta carrière musicale...

La première fois que j’ai pris les baguettes, j’avais 3 ans et j’ai fait mon premier concert à 7 ans. J’ai joué avec Shogun, Adrian Smiths Untouchables, MAN, ASIA, Save Edmunds, Andy Fairweather Low, Paul « Tonka » Chapman et Graham Bonnet.

- Un beau parcours... Mais en ce qui concerne AC/DC, connaissais-tu bien la discographie du groupe avant de remplacer Phil pour ce tournage ? Avais-tu des albums préférés ?

La première fois que je les ai vus, c’était aux Monsters of Rock de 1981. Je les ai revus ensuite en 84 et 91, au même endroit, et puis plus tard aussi. Je me souviens avoir acheté le single "Touch too Much" et c’est depuis une de mes chansons préférées du groupe. Et évidemment, "Back in Black", qui est au top.

- Le débat du batteur dans AC/DC est sans fin parmi les fans. Quelle est ton opinion en tant que musicien accompli sur le sujet ? Qu’est ce qui rend un batteur meilleur qu’un autre pour le style AC/DC ?

En tant que batteur, nous devons jouer pour la chanson. La sublimer. Évidemment, chaque batteur a son style. Donc oui, il y aura des petites différences entre chacun dans l'approche de la chanson. Ça ne veut pas forcément dire que l’un a raison et que l’autre à tort. C’est juste différent. Mais oui, c’est vrai, un batteur aura un style qui ira mieux à un certain groupe plutôt qu’un autre. C’est une alchimie.

Selon la rumeur, tu aurais participé au pré-enregistrement de Ballbreaker en 1994-1995 ?

C’est faux.

IMG_5197.JPG

- Voilà un mystère éclairci ! Maintenant que la page AC/DC est tournée, as-tu des projets musicaux actuellement ?

Oui, j’ai quelques projets en cours dont on peut suivre l'actualité en cliquant sur ces liens :
Buck and Evans
Son of Man
Celtic Pride
Celtic Pride on itunes

- Au final peu importe les légendes qui naîtront suite à cet événement, tu as participé à ces enregistrements vidéos et tu fais dès lors partie de la famille AC/DC. Au nom de la communauté d’Highwaytoacdc.com, nous te remercions d’avoir relevé le défi au pied levé, et ceci dans un contexte difficile pour le groupe. Et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions !

Ma caisse claire signée par le groupe après l’enregistrement !

ALISSUE.JPG

Merci Bob et bonne continuation.

Interview réalisée le 06 décembre 2014