Biographies

Mark EVANS

Né le 2 mars 1956 à Melbourne.

« In the beginning… »

acold1.jpg Avant l’arrivée en mai 77 de Cliff Williams, la place de bassiste au sein d’AC/DC fut longtemps le lieu de conflits et de surprises. Larry Van Kriedt, écarté en février 74, resta à peine deux mois dans le groupe naissant. Il fut remplacé par Neil Smith, ancien membre de JASPER, puis par Rob Bailey, du groupe FLAKE, d’avril 74 à janvier 75. Peu de souvenirs restent au sujet de ces membres éphémères et apparemment aucune trace dans la discographie officielle puisque ce fut George Young, le grand frère, qui s’occupa lui-même de la basse sur les premiers vinyles du groupe.

« And I don’t like you. Say Bye Bye… »

Mark Evans fut recruté en mars 1975. La première rencontre scénique eut lieu à Melbourne au Station Hotel ou le groupe joua deux sets , le premier avec Malcolm à la basse; puis le second avec Mark à la basse ce qui permit à Malcolm de reprendre sa place de guitare rythmique.
Le printemps 75 démarre en trombe pour le groupe. Mark vient tout juste de fêter ses 19 ans et enchaîne les premiers gigs à Melbourne et autour. En quelques jours, sa vie change radicalement : de simple employé d’une compagnie de téléphone, il devient le bassiste du groupe le plus électrique du moment. Pourtant, et malgré le succès rencontré, les relations entre Evans et les autres membres du groupe ( en particuliers Angus ) ne semblent pas toujours au beau fixe.
Les albums s’enchainent – High Voltage, Dirty Deeds, Let there be Rock –, les tournées s’allongent, et les rapports entre Mark et Angus, notamment, semblent de plus en plus tendus. Personne ne sait réellement ce qui poussa les deux frères à écarter Evans du groupe en mai 77.

Son dernier concert eut lieu à Goteborg en Suède le 22 avril 1977. Après son aventure avec AC/DC, Evans joua dans plusieurs groupes (comme Finch and contraband, Heaven, The Party boy, Headhunters) et collabora avec Rose Tatoo.

527348_432336000127879_100000544487676_92705529_845887455_n.jpg

« Someone win, someone lose »

Les années ont passé, mais l’animosité entre Mark Evans et les frères Young semblent encore vivaces. En 2003, lors de l’intronisation d’AC/DC au Rock and Roll Hall Fame, le nom de Mark Evans, cité comme ancien membre, fut écarté sans explications. Certains disent même que Malcolm aurait déclaré à son propos : « le jour où enfin nous l’avons écarté de notre route fut le véritable jour de naissance du groupe ». En dehors de toutes ces querelles, la seule chose que nous pouvons constater est l’immense succès rencontré par AC/DC depuis le recrutement de Cliff Williams. L’histoire a jugé !

acdc_gibson-live.jpg