Concerts

2009/05/26 - SRB, Belgrade, Partizan Stadium

serbie.gif Capture07.jpg

Le concert de ce soir est un événement. C'est le premier concert du groupe en Serbie, État de l’Europe du Sud et des Balkans occidentaux.

Les années 1990 sont marquées par la dissolution progressive de la Yougoslavie. S'en suivront plusieurs conflits, dont la guerre de Yougoslavie (1992-1995), qui se traduit par des dizaines de milliers de morts civils, des déplacements de populations et la destruction de plusieurs villes.

Dans la nouvelle Yougoslavie fédérale de 1992, il ne reste que la Serbie et le Monténégro. Mais en Serbie même, la région de Métohie, devenue au fil des siècles une enclave musulmane de langue albanaise, et où les Serbes ne représentent plus que 10% de la population, la majorité albanaise revendique à son tour l’indépendance. Le régime de Slobodan Miloševic intervient brutalement pour supprimer l’autonomie de cette région ,: la guerre éclate entre les autorités serbes et l’UCK albanophone. La violence et les déplacements de populations sont suivis par l’intervention de l’OTAN lors de la guerre du Kosovo en 1999. Belgrade fut alors bombardée, ce qui provoqua de nombreux dégâts dans la ville. Parmi les sites bombardés on comptera plusieurs ministères, l’immeuble de la Radio Télévision de Serbie (RTS), des hôpitaux, l’hôtel Jugoslavija, l’émetteur de télévision du mont Avala...

belgrade.jpg
Après les élections de 2000, Belgrade fut le théâtre de nouvelles manifestations qui amenèrent des centaines de milliers de personnes dans les rues et contraignirent Miloševic à démissionner le 5 octobre 2000. Cette démission mit un terme à ce qu’on appelle familièrement la Révolution des bulldozers.

Depuis 2006, suite à l’indépendance de la République du Monténégro, Belgrade est devenue la capitale de la seule Serbie. Aujourd'hui, la ville dispose d'un statut qui la dote d'une assemblée et d'un gouvernement particuliers, à l'instar des districts de Serbie. Son aire urbaine est divisée en 17 municipalités qui possèdent toutes leur propre conseil local. Belgrade est le centre économique de la Serbie, mais aussi la capitale de la culture serbe, de l'éducation et des sciences.

Ce soir, halte au Stade du Partizan, principalement utilisé pour accueillir les matchs de football du FK Partizan, grand rival de l'Etoile Rouge de Belgrade. Un projet prévoit la destruction complète du stade actuel et la reconstruction d'une nouvelle enceinte, prévue pour 36 000 spectateurs, et intégrée à un complexe de 12,5 hectares.

Partizan_stadium.jpg

A noter, comme en témoigne l'article de presse ci-dessous (Serbian specialties for AC/DC), que le groupe aura le droit à un accueil des plus chaleureux, spécialités locales à la clef. Les boys, à la grande surprise des organisateurs, n'ont fait aucun caprice, comme récemment Madonna. Seule demande précise : de la glace, pour boire frais...

45.000 spectateurs ce soir. Go AC/DC, go !

- Média



affiche.jpg
- Review et photos


- Set list

  • "Rock 'n' Roll Train"
  • "Hell Ain't a Bad Place To Be"
  • "Back in Black"
  • "Big Jack"
  • "Dirty Deeds Done Dirt Cheap"
  • "Shot down in Flames"
  • "Thunderstruck"
  • "Black Ice"
  • "The Jack"
  • "Hells Bells"
  • "Shoot To Thrill"
  • "War Machine"
  • “Dog eat Dog”
  • "Anything Goes"
  • "You Shook Me All Night Long"
  • "T.N.T."
  • "Whole Lotta Rosie"
  • "Let There Be Rock"

Encore:

  • "Highway To Hell"
  • "For Those About To Rock (We Salute You)"



AC/DC - Rock 'n' Roll Train (Uzivo - Beograd)
Réagissez sur le forum