Concerts

2009/03/19-21 - ITA, Milan, Datchforum


Pages associées

Et la tournée Européenne commence à s’égrener peu à peu !

milan_00.jpg milan_01.jpg
















Déjà 15 dates européennes jouées, la locomotive a avalé quelques milliers de kilomètres de rails à travers 7 pays de notre continent. Il est temps donc qu’elle fasse une halte transalpine à Milan, puisqu’elle passe a proximité !

Qui dit Milan dit Italie, non ?...

Oui, vous avez bien entendu, AC/DC se prépare à essayer de re-re-reconquérir l’Italie. On vous prévient quand même, ce n’est pas gagné d’avance. Il est intéressant de se pencher sur l’historique de ce « désamour » entre nos boys sautillants et ce pays au sang chaud, mais tout d’abord, un peu de tourisme avant d’attaquer certains sujets qui fâchent !

domo.jpgMilan, c'est pile la mode, la haute couture, le design et face, la capitale des affaires et de la finance. Deux facettes issues du monde du XXème siècle. Milan est sans aucun doute une ville qui regarde l'avenir droit dans les yeux.
32665.jpg De la petite bourgade celte baptisée "Mediolanum" apparut une véritable ville sous l'autorité des Romains en 222 avant J-C. Elle prospéra pendant quelques siècles jusqu'à devenir le siège de l'Empire romain sous Dioclétien. Elle rejoignit le Royaume d'Italie en 1861. Après la Seconde guerre mondiale au cours de laquelle la ville fut fortement détruite, la capitale lombarde entra dans une nouvelle phase de croissance économique. Elle devint rapidement la première ville économique et industrielle du pays.
Symbole de la ville, le Duomo ou cathédrale de la ville est l'une des plus grandes églises gothiques du monde : 157 mètres de long et 92 mètres de large. Son apparence donne une étonnante impression de contradiction : elle semble d'une part large et massive, et d'autre part légère, élancée et piquante avec sa multitude de pinacles, flèches et autres clochetons. Elle offre également aux regards des visiteurs 2000 statues de marbre blanc
Ne pas aller voir la Cène de Léonard de Vinci en étant à Milan serait presque un crime ! C'est l'un des plus beaux tableaux du génie florentin. On l’admire sur l'un des murs du couvent de Santa Maria delle Grazie.

vinci-la-cene-1498.jpg


84torino.jpgAC/DC effectue ces deux premiers concerts sur le tard, en septembre 1983 à Rome et à Turin avec l’aide du festival itinérant Monsters Of Rock ou ils possédaient alors la tête d’affiche. Les italiens vous diront que c’est le groupe qui les avait boudé jusqu'alors, les boys vous diront certainement que c’est exactement le contraire et que le public italien n’était pas demandeur. Finalement, on ne saura certainement jamais la vérité, même si chacun des deux camp a un peu raison.
Quoiqu’il en soit, cette brève série de concert au début des années 80 se solde par un semi échec, l’affluence n’est pas au beau fixe et que dire de l’ambiance… Personne n’en gardera de souvenirs impérissables.
modena_1.jpg D’ailleurs le groupe raye ensuite de ses parcours de tournée ce pays pendant plus de dix années, jusqu’en 1996, malgré un passage éclair en 1991 durant toujours le festival des Monsters of Rock, 1996 qui inaugure une série de quatre concerts ou on se rappellera l’incident de Milan (tiens…) où Angus Young reçoit en plein visage un briquet « Zippo » durant « Girls Got Rythms» …
Le groupe se réunissant de suite aux abris tous autour de la batterie de Phil Rudd, sans omettre quand même de finir le morceau, et le concert fut stoppé ensuite un bref instant, le temps que le promoteur fasse une allocution publique au micro pour calmer le public, en lui intimant l’ordre d’arrêter ces agissements.Vous pouvez voir l'incident en question ICI

ACDC-TORINO2001-4.jpgAh… Ce public italien aussi… Pas un des plus connaisseur, ni des plus respectueux. On vient voir AC/DC comme on vient enterrer sa vie de jeune garçon, imbibés d’alcool jusqu'à la moelle… Et cela finit bien souvent en combat de gladiateurs dans les stades comme au bon vieux temps de leurs illustres ancêtres.
2001 ? Une seule date en Open Air, bien qu’il en était prévu deux au départ. Le souci venant du promoteur du second concert qui a disparu avec la caisse ou peut être s’est il enfui plutôt pour éviter d’honorer quelques dettes au management d’AC/DC suite à des mauvaises ventes de billets... Le concert fut donc rapidement annulé, le groupe ne faisant pas dans le caritatif...
Donc pour cette unique date italienne estival de cette année là, le succès fut loin d’être au rendez vous à Turin. La scène avancé à son maximum jusqu’en milieu du stade Delle Alpi pour diminuer l’effet de vide puisque le concert affichait loin d’être complet.

Et l’on passera sous silence l’escroquerie du concert suisse faussement programmé en janvier 2008 qui a fait tant bruit à l’époque, le tout orchestré par un autre promoteur véreux d’origine italienne qui a dupé le patron de la salle en lui vendant clé en main un concert qui n’existera jamais.



salle.jpg

Tout cela pour expliquer que finalement, AC/DC et l’Italie, cela n’a jamais été facile et nulle part comme ailleurs…

Et cela même si le groupe vient fouler le pays en état de grâce apparente avec ces deux concerts comme à l’habitude par ailleurs ultra complet dans la salle milanaise du DatchForum, construit en 1990 et d’une capacité de 12000 personnes.

Forza AC/DC !

jam278.jpg

- Média


- Review




AC/DC - Live Milano 2009


Setlist

  • "Rock 'n' Roll Train"
  • "Hell Ain't a Bad Place To Be"
  • "Back In Black"
  • "Big Jack"
  • "Dirty Deeds Done Dirt Cheap"
  • "Shot down in Flames"
  • "Thunderstruck"
  • "Black Ice"
  • "The Jack"
  • "Hells Bells"
  • "Shoot To Thrill"
  • "War Machine"
  • "Anything Goes"
  • "You Shook Me All Night Long"
  • "T.N.T."
  • "Whole Lotta Rosie"
  • "Let There Be Rock"

Encore:

  • "Highway To Hell"
  • "For Those About To Rock (We Salute You)"



AC/DC - Thunderstruck live in Milano 21/03/2009
Réagissez sur le forum