Concerts

2009/01/31 - USA, Nashville, Sommet Center

Homer.jpg carte.jpg
C'est la quille, songeront les boys quand ils quitteront la scène du Sommet Center. Pause de courte durée avant l'Europe, mais tout de même une étape importante de ce "Black Ice Tour" commencé le 28 octobre dernier à Wilkes-Barre et dont la partie nord américaine s'achève donc ce soir. Après quelques shows de rodage bien naturels, le groupe est monté en puissance rapidement, et les derniers concerts livrés à Toronto, Omaha, Fargo ou encore Dallas nous laissent voir et entendre un groupe au sommet de sa forme, puissant, inspiré, en parfaite cohésion devant un public conquis et enthousisate. Ambiance générale confirmée par les médias US dont vous avez pu lire chaque jour, date par date, les comptes rendus dans votre Carnet de Route.

salle.jpg

Chet_Atkins.jpg

Après Memphis hier, Nashville Tennessee, capitale de cet Etat, dont le surnom est, tiens, tiens, "Music City". Ce surnom n'est pas usurpé : Nashville est considérée comme le berceau de la musique country, née au cours des années 1920, quand la radio et les disques donnaient la possibilité à des chanteurs "folk" locaux d'entendre ce que leurs contemporains créaient dans d'autres parties des États-Unis. La musique country était à l'origine basée sur des mélodies et ballades écossaises et irlandaises qui étaient appréciées lors des "barn dances" (danses de grange) dans beaucoup d'états ruraux. Bientôt elle devint populaire non seulement auprès de millions de fermiers mais aussi d'ouvriers des grands centres urbains américains.



Blonde_on_Blonde.jpgChet Atkins, avec son style de jeu « picking » y a créé le "Nashville Sound", aux sonorités plus urbaines et plus douces. Bob Dylan y a enregistré plusieurs albums, accompagné par des musiciens locaux, dont les mythiques "Blonde On Blonde" (1966) ou encore "Nashville Skyline"(1969). Les "Kings Of Leon" sont originaires de la ville, les White Stripes y ont enregistré "Icky Thump" en 2007...




Nashville_78.jpgAC/DC se produira ce soir à Nashville pour la 10e fois. Le premier show du 8 aout 1978 est un must absolu dans la discographie non officielle du groupe. Les 6 titres interprétés ce soir là sont incandescents, ils sont LE rock'n roll. AC/DC revient à Nashville par deux fois en 1979, le 22 mai puis le 27 septembre. Premier concert avec Brian le 20 aout 1980, toujours au Municipal Auditorium que la bande à Angus retrouve le 18 janvier 1982 puis le 15 novembre 1985. AC/DC
est au rendez vous en 1988 (21 aout), puis en 1991 (27 janvier,
Kings X en opener). Pas de concert à Nashville pour le Ballbreaker
Tour, la ville devra attendre le 23 mars 2001et le show au Gaylord
Entertainment Center.

venue.jpg
2009, et le Sommet Center (auparavant Gaylord Entertainment Center et Nashville Arena), surnommé "The Geck" ou "The Hop", salle omnisports située dans le centre-ville de Nashville. Inaugurée le 18 décembre 1996, elle offre une capacité de 20.000 places. Le concert de ce soir est sold out. Go AC/DC, go !

--.jpg acdc_arrive.jpg


- Review

- Photos ici et encore

Nashville.jpg
- Setlist :

  • "Rock 'n' Roll Train"
  • "Hell Ain't a Bad Place To Be"
  • "Back In Black"
  • "Big Jack"
  • "Dirty Deeds Done Dirt Cheap"
  • "Thunderstruck"
  • "Black Ice"
  • "The Jack"
  • "Hells Bells"
  • "Shoot To Thrill"
  • "War Machine"
  • "Anything Goes"
  • "You Shook Me All Night Long"
  • "T.N.T."
  • "Whole Lotta Rosie"
  • "Let There Be Rock"

Encore:

  • "Highway To Hell"
  • "For Those About To Rock (We Salute You)"


show.jpg

Réagissez sur le forum