Accéder au contenu

    HighwayToACDC.com

       le forum de la communauté francophone AC/DC

30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Tout sur chaque date de cette tournée, c'est ici qu'on en parle !
Avatar de l’utilisateur
Jul'
Staff H2ACDC
 
Messages: 7663
Inscrit le: 05 Fév 2004, 09:38
Localisation: Elsass

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar Jul' » 06 Juil 2009, 22:48

Bonny : Superbe review ! :/: :wink:

Loïc : Excellente review (je me suis bien marré !! :mrgreen: - je n'ai pas osé mettre de photo des lectures géopolitiques d'arnu... :mrgreen: ) et que de bons souvenirs ! J'espère qu'on pourra revivre pareilles aventures très bientôt !! :hb: :hb: :wink: :D

Une fois encore, je me rends compte qu'a travers ces concerts j'ai fait connaissance de gens simples, passionnés, formidables de sympathie. Et rien que pour revivre tout cela, va falloir que les AC/DC reviennent en Europe ! Non di diou d'bordel de vache !

Jul'.
"On est ressorti de là à moitié aveugle des oreilles" Wallace Idici
"Bordel, j'ai une de ces envies de pisser moi !" Brian Johnson, remontée mécanique de Val Thorens, 02/2015.

Avatar de l’utilisateur
acdc2008
 
Messages: 516
Inscrit le: 29 Juil 2008, 09:54

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar acdc2008 » 06 Juil 2009, 23:30

loic31 a écrit:Petit extrait audio Bonny + Highway To Hell ...

Si on écoute bien on entend Arnu sangloter au début de Bonny .... :roll:

écoutez bien la qualité des chœurs écossais sur HTH ..... :hb:

http://www.megaupload.com/?d=ESK04V2S

Immersion totale au cœur de L'Hampden Park ....

PLAY IT LOUD !!!!! :hb: :hb: :hb:



Watch c'te qualité ! Et quelle présence du public ! On en entend quasiment plus la musique et Brian sur les refrains ! :shock: :/:

Avatar de l’utilisateur
Malcolm
 
Messages: 323
Inscrit le: 06 Fév 2004, 18:42
Localisation: Brighton - UK

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar Malcolm » 07 Juil 2009, 21:17

Une semaine jours pour jours apres l'evenement en lui meme, je me lance a mon tour dans ma review - non sans avoir lu les votres les gars, grand moment :wink: -

Je m'excuse d'emblee, mon clavier d'outre manche ne m'authorise aucun accent, ne m'en tenez pas rigueur !

" Hey Xav, AC/DC passe a Glasgow, le 30 juin... Putain on est a quoi la, une heure, une heure et demi de vol ?
- Ouais dans ces eaux la... on y va ?
- Ne me le dis pas deux fois, sinon je serai tente de penser que t'es motive !
- On y va ? "

C'est sur ce dialogue d'une eloquence rare que commence mon aventure. J'avais deja en poche les places pour Paris, et je commencais serieusement a tanner mon pote Xavier - et mes potes tout court - avec les boys. Lorsque l'occasion "Glasgow" vint a se profiler, forcement pas mal d'images me courraient en tete : la ville de naissance des Youngs Brothers, Bonny, la derniere date de la tournee Europeenne...

Pour une fois, je pouvais me le permettre, alors banco ! Achat de places ici meme sur le site (merci a celui qui se reconnaitra, un plaisir de faire affaire avec toi, reellement !), prise des billets d'avions et en avant !

30 Juin, 4h25 du matin, Brighton, UK

Le reveil sonne, j'ai la tete ailleurs (voire place plus bas dans un recoin de mon anatomie). Qu importe, je vais voir les boys ce soir ! A Glasgow ! Put*** !

Je retrouve mon pote Xav pour prendre le bus, direction l'aeroport. Pour lui c'est une grande premiere : il n'est pas vraiment fan, apprecie quelques morceaux, mais s'est gentiment laisse haper par mon enthousiasme debride, et se retrouve donc de la partie.

9:00, Glasgow international airport

Petite clope devant les portes qui commencent a laisser sortir des gonzes au tee shirt frappe des 4 lettres magiques (que j'arbore moi aussi). J'ai ete moi meme pris a parti dans l'avion par quelques personnes qui me cligne de l'oeil, le sourire en coin, voire m'interpelle d'un sonore "See you tonight I guess !"

Apres quelques rocambolesques peripeties, nous finissons par trouver un lieu ou pioncer le soir meme, et nous mettons mon pote et moi a la recherche d'un pub pour etancher notre soif.

Peu apres, nous trouvons ce fameux troquet, ou deux mecs sont assis, vestes patchees en goguette. La sono hurlant de l'AC/DC a la blinde, le choix se porte donc sur cette terrasse. Mon pote va commander, et assouvir un besoin legitime. Je decide de m'en cramer une, et la merde la tuile, pas de feu... Ni une, ni deux, je me dirige vers ce type la, a l'autre table. Son compagnon l'a momentanement quitte, je vais donc demander un feu, et essayer d'engager la discussion...

Loic me tend son feu, j'allume ma clope et on tchatche viteuf : merde, le mec est de toulouse, comme moi ! Putain, un de ses potes vit a la salvetat sur agout, pas si loin de chez moi... Ca fait cliche de la ressortir celle ci, mais bon "le monde est petit" quoi !

Jul' revient d'une escapade dans un debit de presse du coin, maniere de voir si les journaux signalent le concert de ce soir. Mon pote revient, et nous formons une table commune, pour taper un peu la tchatche et boire un coup, ca fait toujours plaisir ! Au milieu des Angus a la surcharge ponderale consequente et autres fans debarquant dans tous sens, je passe personellement un fort agreable moment, c'est cool de rencontrer des gars avec une telle passion, je detaille les vestes patchees et les tirages de bourre me font sourire "tu l'as celui ci ?" demandera Jul a Loic en montrant du doigt le patch "SDF 2001"... la reponse sera un geste assure vers un coin de jean qui vaut mieux que 1000 mots.

Puis ces derniers nous quitte pour aller diner, et j'en fais de meme avec mon pote Xav.

L'apres midi passera, mon but ultime etant ce satane stade, et la pression montera en moi plus les heures passeront.

18:00, Hampden park.

Apres une petite vingtaine de minutes de train, nous voici pret de l'edifice. Personellement je me dis "berk", de l'exterieur, le stade de brique rouge ne ressemble a rien...mais qu'importe, ce que cachent ces murs de briques m'importe bien plus que leur manque d'esthetique !

Nous recontrons - enfin - un couple d'ecossais a qui nous revendions deux tickets qu'il nous restait. Apres une apres midi ou ce fut la croix et la banniere pour les comprendre au telephone, cette confrontration fut une source de reconfort pour moi... a la fin je n'y croyais presque plus...

Pour paraphraser Loic "Quel accent !"

Loic justement que nous avons croise auparavent rapidement devant le stade, il me semble qu'il attendait Arnukem. Il me fait part que Jul est deja dedans, depuis une paire d heures...

Quelques instants plus tard, nous rentrons avec Xav dans l'edifice, nous sommes portes Ouest, cote Malcolm (j'etais en feu).

Nous nos placons plutot bien : a une dizaine de metres de la scene et 5/6 m du catwalk. The Answers sont deja sur la scene et balance leur blues rock avec un certain aplomb. J'aime bien, ca reinvente rien, mais ca se prends pas la tete et ca sonne pas mal.

Plus tard, ce sera le tour des Subways. Sympa, sans plus. Quelques morceaux sortent du lot, d'autre font un peu remplissage. Mais le trio semble content d'etre la, la gratteux a de l energie a revendre, est demagogue au possible avec le public - tu m'etonnes remarquez, va pas dire que les boys sont des veaux - et la prestation de la bassiste ne laissera personne indifferent...

Puis allez, bisous les enfants et au lit, place aux vrai maitres de la soiree.

En fosse, tout est plus dense : plus de personnes, nous sommes serres comme ce n'est plus permis, et la chaleur se fait sentir.

20:30 : Le cartoon se lance, je suis sur un nuage, AC/DC, a Glasgow, la, maitENANT !

Les boys arrivent sur scene, et la des le premier accord c'est un raz de maree sonore et humain. Je recule d'un metre, avance de deux, bouge en tous sens, j'ai presque du mal a mater la scene. "Rock n roll train" deboule, puissant, carre, imparable. Je bounce dans tous les sens, mais je m en fous, au coeur de la fournaise, je vois les boys, de pret... de tellement pret !

"Hell ain't a bad place to be " demarre en trombe, je lutte encore pour survivre, celle ci a mon regret je n en vois presque rien tellement je ramasse de coups dans tous les sens. "Si ca continue comme ca, va falloir que je recule" suis je en train de me dire. Mon pote Xav lui a disparu.

Pour l'ouragan "Back in black", je parviens a me glisser plus pret du catwalk et la je kiffe : le public est en feu, mais plus modere que quelques metres avant, je peux donc m'en prendre plein la tronche en toute tranquilite. La je peux les voir : Angus deja en sueur, Malcolm contre ses amplis, Phil matraque son engin - rien de comparable toute fois a la fracture ouverte qu'il va lui infliger lors de "Black ice" - Cliff discret mais present et Brian tout sourire. Le son me pourfend : il est de la ou je suis bien equilibre, ni trop fort ni trop faible. Le seul soucis sera de temps a autre des basses un poil lourdingues, mais qu'importe !

"Big jack" est lance, un acces de tolerance sans doute poussera l'un de mes voisins a huer le morceau. Sentiment de solitude pour lui j'imagine, il fut le seul.

La trilogie "Dirty Deeds", "Shot Down in Flame" et "Thunderstruck" est imparable, ca bouge, ca hurle, ca pogote grave de mon cote (un ecossais en sueur et torse poil me lancera un bon "That's what I call an AC/DC concert mate !" avant de se prendre une - gentille ? - bourrade d'un type de 120 kilos qui le renvoit dans la melee... essai transforme ! Perso je suis aux anges, j en perds pas une miette...

Mais ce qui vient ca me ravir encore plus : mon pote Xav suite a divers mouvements de foule a pu se glisser encore plus proche du catwalk. Bravant la foule, je fonce le rejoindre, j'avais envie de passer cet instant avec lui, de voir comment il le vivait quoi !

"Black Ice" demarre, et la je mate Phil a mort. Les parties de batteuse sur l'album m'enchantaient deja, mais la putain, quelle peche il t'insufle au morceau en live ! Je le perds pas des yeux, m'abreuvant du moindre geste, de la moindre pigne qu'il colle a ses cymballes... c'est pas fait dans la dentelle mais ca te colle le pied au plancher !

"The Jack" arrive. Les deux frontmen que sont Angus et Brian cabotinent a coeur joie, et ca me fout le frisson. Putain de voir ce sourire d'Angus vers son compere en bout de catwalk an train de balancer ses vannes et de te ponctuer tout ca de gras riffs de SG, ca me fout dans une transe de dingue et la cafouillage de Brian au debut n'y fera rien, quel morceau ! Mon pote Xav n'est pas en reste : il connait le morceau et l'apprecie, nous serons donc deux a s'egosiller sur le bord (deux plus environ 49 998 autres doux dingues) du catwalk. Les images resteront dans ma tete longtemps, a n'en pas douter.

Une particulierement : Angus viendra gratouiller juste en face de nous, sur le catwalk. Torse poil, en sueur, il donne tout. C'est la premiere fois que je le vois de si pret en vrai. Ce qui va suivre peut en faire rire certain, mais ce type m'a file envie de jouer de la gratte, c'est mon guitariste d'adolescence, celui que j ai tente d'emuler souvent jadis... Le voir la, de si pret, ca m'a colle une emotion enorme, immense ! Ce gonze la a 55 balais, et il te donne tout ce qu'il a dans les tripes, comme au premier jour... epoustouflant !

La cloche descends lentement, le pere Brian sprinte, saute, chope la corde, coucou aux photographes et "Hell's bells" demarre, lourde et heavy en diable. Je levite.

Mais je serai encore plus haut lorsque suivra "Shoot to Thrill" ou Malcolm degaine la white falcon. Pour mon pote Xav c'est juste l'image d'un petit mec derriere une gratte bien trop grande pour lui, pour moi c'est juste un bout d'histoire qui se tient a une dizaine de metres de moi... Je n'aurai d'yeux que pour lui durant ce "Shoot to thrill" de folie.

"War machine" se lance. Morceau sympa s'il en est, que j'aime bien sur l'album mais qui fait plus ou moins mouche en live. Ce soir la perso, ca marche. Le son est lourd et le riff aiguise... Je prends mon pied ! (et ce malgres une video des plus perrave que j'ai vu... quitte a pas coller d'images live du groupe, un peu d'application n'aurait pas fait mal, mais bon, on va pas relancer la polemique).

"Dog eat dog" suit, je suis en feu, je trouve le morceau bien plus en place qu'a Paris. Le public se la donne bien dessus, ca bouge bien, le refrain est gueule par toute la fosse.

Le couple "Anything goes/ You shook me" s'insere bien ici : un peu de temps pour souffler tout en restant dans l'ambiance. Pas de baisse de regime sur la scene, le groupe s'en sort a merveille. Comme j'aime bien le premier morceau, ca me fait bien plaisir : les hardcores fans pogotteurs se sont calme deux secondes, j'en profite pour sortir une clope et profiter des morceaux.

"T.N.T" debarque et la on frole l'apocalypse : le public entier beugle les "OI" puissants, la rythmique matraque tout ca, ce vieil Angus en sueur gueule de plus belle aussi.... un must.

Mais c'est ce "Whole lotta Rosie" qui me clouera le plus le bec. Put*** tout le stade, toute la fosse chante le premier couplet, a l unisson, le public ne fait qu un avec le groupe...c'est tout simplement indescriptible ! Je suis touche au plus profond, c'est dingue la communion qu'il y a eu a ce moment la entre ces 5 mecs et ce stade blinde ras la gueule... Magique, grand, formidable...

"Let there be rock" debarque comme une balle, et la c'est un pincement au coeur double d'une sensation de puissance folle. Ce rythme, tribal, a fond la caisse... les guitares rapeuses te parcourent l'echine, c'est un truc completement fou... Les pochettes sur l'ecran geant, cet espece d'hommage vibrant a la musique rock et a leur precedent chanteur, ca peut pas laisser indifferent...c'est mystique...

J'avoue que le solo fut un brin longuet de mon point de vue, mais ca ne ternit rien...c'est juste une decharge d'energie brutale a l'etat pur... Putain de groupe !

Seule les 4 lettres demeurent a present sur l'ecran central...les guitares se sont tues. La foule en redemande... et la je me dis "allez les gars, jouez moi ca, faut que je l'attende live...au moins une fois".

Mon voeu sera exauce : "Bonny" un brin foiree retentit. Le foirage, j'en ai juste rien a cirer, l'instant est magique, le public a mes cotes chante les paroles a tue tete... et je suis aux anges !

C'est vous dire si je tombe de haut lorsque je descends subitement du paradis a l'enfer : "Highway to hell", hymne sans faille retentit dans le stade, ca saute, ca hurle de plaisir, sur scene le groupe prends son pied, donne tout...inoubliable.

"For those about to rock" comme a son habitude donnera le dernier coup de grace. J'apprecie beaucoup le fait que la fin soit a present plus expeditive, ca tourne moins autour du pot et ca te colle tout de meme une baffe monumentale. Un grand moment, et un pincement au coeur : c'est la fin, deja !

Rideau.

01:45, mon pieu, Glasgow University.

Putain, je viens de voir AC/DC chez eux, la ou tout a commence. J'ai vu des gars heureux, qui ont tout donne. Un show certes propre et millimetre, mais comment resister a ce sourire de gargouille d'Angus lors de son solo avant le final de let there be rock ? Comment ne pas se surprendre de retomber dans le piege lorsque ce dernier devoile un calbard frappe du nom du groupe ou que, d'un geste assure, il porte sa main a son oreille ponctuant ceci d'un "what ?" que l on devine sur ses levres ? Comment ne pas etre pris au tripes par le son de cette White Falcon et par la tenacite du petit gars qui se tient derriere elle ? Comment ne pas fremir a l'idee que si Phil Rudd vous colle une droite il vous envoie valser les dents ? Comment ne pas frissoner quand Cliff tape ses notres discretes, mais si essentielles au groove de l'ensemble ? Comment ne pas se dire que Brian Johnson est definitivement le gars qu'il fallait pour continuer l'aventure ?

Je n'oublierai pas de sitot cette aventure, bien des images resteront gravees dans ma memoire, des sensations, des ressentis. Ce groupe est une part de ma vie definitivement, et pour toujours.

Sacre show, sacre gonzes, put*** de groupe ! :wink:
"Everyone was trying to be in a band... For the chicks!"

Avatar de l’utilisateur
Jul'
Staff H2ACDC
 
Messages: 7663
Inscrit le: 05 Fév 2004, 09:38
Localisation: Elsass

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar Jul' » 07 Juil 2009, 21:31

Belle review !
Quand AC/DC et le hasard font se renconter des fans français en Ecosse... Content d'avoir pu te rencontrer Mal' ! Salutations à Xavier ! :wink:

Jul'.
"On est ressorti de là à moitié aveugle des oreilles" Wallace Idici
"Bordel, j'ai une de ces envies de pisser moi !" Brian Johnson, remontée mécanique de Val Thorens, 02/2015.

Avatar de l’utilisateur
loic31
 
Messages: 215
Inscrit le: 14 Fév 2006, 15:41
Localisation: Toulouse

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar loic31 » 07 Juil 2009, 21:34

Superbe review Christophe,

Heureux d'avoir partagé un moment et une bière avec un fan Toulousain .... :wink:

Amitiée à Xav'
Jul' a écrit:
AC/DC c’est comme le cochon : tout y est bon !

Avatar de l’utilisateur
Malcolm
 
Messages: 323
Inscrit le: 06 Fév 2004, 18:42
Localisation: Brighton - UK

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar Malcolm » 08 Juil 2009, 19:41

Merci les gars, ca fait chaud au coeur ! :wink:

Ce fut un plaisir pour moi aussi de vous rencontrer, et qui sait, peut etre aurons nous l'occase de remettre ca !
"Everyone was trying to be in a band... For the chicks!"

Avatar de l’utilisateur
sydney76
 
Messages: 10667
Inscrit le: 05 Fév 2004, 10:53
Localisation: Besançon

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar sydney76 » 09 Juil 2009, 13:12

Malcolm :mrgreen: merci, c'est dans Carnet de route
"Don't worry about tomorrow
Take it today".

Avatar de l’utilisateur
ConanleMoloch
 
Messages: 2726
Inscrit le: 13 Jan 2005, 18:01
Localisation: Espagne

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar ConanleMoloch » 09 Juil 2009, 21:49

Merci à vous pour vos reviews, j'ai passé de supers moments à les lire ! :wink:
Daily Rock France : http://www.daily-rock.fr/

Riffraff a écrit:Toi tu dois adorer Les Stones .... Avec leur humilité déployée a chaque morceau. Et meme plusieurs fois par morceaux des fois, mais ca c'est les concerts privilégiés...

Avatar de l’utilisateur
MonsieurRocknroll
 
Messages: 224
Inscrit le: 25 Juin 2009, 03:23
Localisation: Pas au Canada

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar MonsieurRocknroll » 11 Juil 2009, 00:33

La mienne pour Montréal ça risque de ne pas être aussi intéressant je n'y vais pas avec des amis mais plutôt avec mes parents :(

Excellentes toutes ces revues, excellent, si ça pouvait être nos lectures en Français à l'école à la place de tous ces romans pourris qu'on nous oblige à lire :mrgreen:

:hair: :hb:
AC/DC vs The Jonas Brothers -> http://www.youtube.com/watch?v=3pBuDhH4MWs

Avatar de l’utilisateur
Karatch
 
Messages: 461
Inscrit le: 07 Avr 2006, 13:24

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar Karatch » 17 Juil 2009, 23:05

j'étais là

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
TI TAN
Staff H2ACDC
 
Messages: 12383
Inscrit le: 14 Fév 2004, 11:24
Localisation: Valence

Re: 30 juin 2009 Glasgow Hampden Park / carnet de route

Messagepar TI TAN » 26 Juil 2009, 22:41

Image

Image
Image

Précédent

Retour vers Black Ice World Tour

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 4 invités