Accéder au contenu

    HighwayToACDC.com

       le forum de la communauté francophone AC/DC

Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Le coin détente du site : pour discuter d'un peu de tout.
Avatar de l’utilisateur
YOP1025
 
Messages: 5343
Inscrit le: 05 Fév 2004, 05:53
Localisation: Let There Be Yop !

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar YOP1025 » 25 Jan 2011, 19:20

totalement dans un univers décalé, mais un de mes films cultes et qui l'est depuis plus de 25 ans est :

Image

Avec un Peter Sellers flamboyant, sous la houlette d'un Blake Edwards des grands jours.
Un grand bol d'air frais inusable !
-Are you AC or DC?
-I´m neither, I´m the lightning in between ! -Bon Scott-

Avatar de l’utilisateur
Bonny94
 
Messages: 1542
Inscrit le: 04 Avr 2007, 22:06
Localisation: (94)

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar Bonny94 » 25 Jan 2011, 20:37

GibsontheRocker a écrit:
Tout dépend de ce que tu entends par "film culte" ! Pour moi, cela renvoie davantage à la popularité ou à la dimension emblématique qu'au succès critique du film en question, donc je mettrais plutôt dans cette catégorie des films tels que Monty Python: Sacré Graal ! et Easy Rider.
Cela dit, je ne doute pas que Le Bon, la Brute et le Truand fasse partie des films favoris du public --j'en fait moi-même partie-- et des titres les plus évocateurs du genre western avec Il était une fois dans l'ouest, Le train sifflera trois fois, Les sept mercenaires et La chevauchée fantastique.


Eastwood, Lee Van cleef , la musique d'Ennio Moriccone... c'est ses qualités intrinsèques et son rayonnement dans la culture populaire qui donne toute sa dimension à un film.
Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années.

GibsontheRocker
 
Messages: 409
Inscrit le: 11 Nov 2008, 17:36
Localisation: Centre

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar GibsontheRocker » 29 Jan 2011, 02:29

Là, je suis entièrement d'accord avec toi. Le trio désormais légendaire Clint Eastwood-Lee Van Cleef-Eli Wallach (le chef des bandits dans Les Sept Mercenaires), le talent artistique de Sergio Leone et le lyrisme de la musique d'Ennio Morricone, qui atteint son paroxysme durant la scène du "duel à trois", tout cela contribue à la grande qualité de ce film ainsi qu'à son immense succès auprès du public de toutes les générations.

En fait, ce qui me faisait réagir, c'est l'ambivalence de cette expression: "film culte", qu'on emploie/entend un peu trop souvent et qui, me semble-t'il, a perdu de sa valeur et devient du coup réducteur pour des films comme Le Parrain, Il faut sauver le soldat Ryan ou Le Bon, la Brute et le Truand.
C'est pourquoi je préfère parler de chefs-d'oeuvre ou de classiques, encore qu'il convient mieux d'utiliser ce dernier terme pour qualifier des films réalisés dans les années 1940-50 (ou, pour être un peu plus large, des premiers grands films parlants jusqu'au début des 60s).
Dernière édition par GibsontheRocker le 23 Mai 2011, 21:02, édité 2 fois au total.
I got a burnin' feeling
Deep inside of me
It's yearning
But I'm gonna set it free

GibsontheRocker
 
Messages: 409
Inscrit le: 11 Nov 2008, 17:36
Localisation: Centre

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar GibsontheRocker » 30 Jan 2011, 23:40

@Yop: bien sûr! Qui n'a pas dans un coin de la tête ne serait-ce que ce fameux air de saxo (composé par Henry Mancini)?
Voilà un film que je regarderai avec plaisir... quand j'en aurais le loisir. En ce moment, j'ai un paquet de bons films à voir ou revoir (je dois déjà revoir Monty Python: Sacré Graal!, depuis le temps que je le dis!). Mais je mets "ton" film sur la liste d'attente. ;)

P.S. Une question (voire deux): as-tu vu d'autres films de cette série avec l'excellent Peter Sellers (il a tenu au moins 5 fois le rôle de l'inspecteur maladroit)? Et dirais-tu que celui-ci est le plus réussi?
I got a burnin' feeling
Deep inside of me
It's yearning
But I'm gonna set it free

Avatar de l’utilisateur
night shadow
 
Messages: 1756
Inscrit le: 15 Oct 2008, 10:31

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar night shadow » 10 Mars 2011, 16:32

Lundi soir sur Arte j'ai revu avec bonheur le chef d'oeuvre d'Hitchcock, PSYCHOSE. Malgré les années, ce film n'a pas vieilli et nous tient toujours autant en haleine. Ah cette scène de crime sous la douche, cultissime !

Et dans la série frissons, SHINING va passer la semaine prochaine ! Je l''ai vu 10 fois mais je crois que je vais encore succomber.
Image

Avatar de l’utilisateur
Bonny94
 
Messages: 1542
Inscrit le: 04 Avr 2007, 22:06
Localisation: (94)

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar Bonny94 » 10 Mars 2011, 17:41

night shadow a écrit:Lundi soir sur Arte j'ai revu avec bonheur le chef d'oeuvre d'Hitchcock, PSYCHOSE. Malgré les années, ce film n'a pas vieilli et nous tient toujours autant en haleine. Ah cette scène de crime sous la douche, cultissime !



Je l'ai revu aussi lundi soir ! Immense film qui pose les bases du cinéma de genre. Tout ce qui s'est fait dans les 70's et 80's on le doit à Psychose.

Du coup j'ai eu envie de me plonger un peu plus dans la filmographie Hitchcockienne:

Image

J'ai été surpris du ton léger de ce film en dépit du titre qui ne laisse pas supposer d'une telle ironie. Cary Grant est parfais dans le rôle du publiciste complètement à l'ouest (et un peu niais sur les bords) qui ne comprend pas pourquoi on veut le tuer.
Aussi j'ai été surpris des nombreux sous entendu sexuels assez osé pour l'époque (le film est sorti en 1959) .
Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années.

GibsontheRocker
 
Messages: 409
Inscrit le: 11 Nov 2008, 17:36
Localisation: Centre

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar GibsontheRocker » 11 Mars 2011, 23:57

Lundi soir j'ai moi aussi pris énormément de plaisir à regarder Psychose, à mon avis le sommet du maître du suspense.

Quant à La Mort aux trousses, je l'ai en DVD et à chaque visionnage, je le trouve absolument génial tant du point de vue du scénario, de la mise en scène que de l'interprétation. Et cette scène d'anthologie où le personnage principal est poursuivi par un avion au milieu de nulle part...

À noter que la musique de ces deux films a été composée par Bernard Herrmann, qui avait débuté au cinéma en travaillant pour Orson Welles puisqu'il avait composé la musique de Citizen Kane.
I got a burnin' feeling
Deep inside of me
It's yearning
But I'm gonna set it free

Avatar de l’utilisateur
night shadow
 
Messages: 1756
Inscrit le: 15 Oct 2008, 10:31

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar night shadow » 13 Mars 2011, 15:29

Heureusement qu'il reste des chaînes comme Arte pour nous diffuser du vrai grand Cinéma et pas des séries policières américaines à la c.. :x

C'était mon petit coup de gueule du jour
Image

Avatar de l’utilisateur
Bonny94
 
Messages: 1542
Inscrit le: 04 Avr 2007, 22:06
Localisation: (94)

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar Bonny94 » 13 Mars 2011, 18:17

night shadow a écrit:Heureusement qu'il reste des chaînes comme Arte pour nous diffuser du vrai grand Cinéma et pas des séries policières américaines à la c.. :x

C'était mon petit coup de gueule du jour


+1

Triste de voir que Les Experts font toujours recettes.
Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années.

Avatar de l’utilisateur
iangillan
 
Messages: 1145
Inscrit le: 21 Oct 2008, 21:28
Localisation: 33

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar iangillan » 16 Mars 2011, 07:02

Et on ne parle même pas de Cas Froid ...
Whether I'm drunk or dead -- I really ain't too sure ...

Avatar de l’utilisateur
night shadow
 
Messages: 1756
Inscrit le: 15 Oct 2008, 10:31

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar night shadow » 16 Mars 2011, 12:09

Ce soir sur Arte, 22 h 40

Image
Image

GibsontheRocker
 
Messages: 409
Inscrit le: 11 Nov 2008, 17:36
Localisation: Centre

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar GibsontheRocker » 19 Fév 2012, 01:03

Récemment, par un heureux concours de circonstances, j'ai eu la chance de voir la version longue (2h25 pour la version US contre 1h55 pour la version que l'on connait) de Shining. J'en profite donc pour relancer le topic avec ce film qui fait définitivement partie de mes préférés.

La première fois que j'ai vu Shining (1980, Stanley Kubrick) c'était chez moi, en DVD et en VF. Les doublages ne m'avaient pas empêché d'adorer le film du début à la fin, mais je vous recommande tout de même de ne pas faire comme j'ai fait car la VF est pour la plupart du film vraiment ratée: doublages manquant cruellement de spontanéité ou alors carrément ridicules.

Certains d'entre vous vont me demander : alors, qu'y a-t-il de plus dans la version longue ? Eh bien d'une manière générale je dirais que les séquences supprimées de la version internationale permettent de mieux appréhender le comportement des personnages, sans pour autant amoindrir l'effet de suspense. On apprend par exemple beaucoup plus tôt l'alcoolisme de Jack qui l'a mené à brutaliser son fils une fois par le passé, accident qui l'a décidé à ne plus toucher à l'alcool.

Enfin, au cas où vous n'auriez pas encore vu ce classique du cinéma fantastique/d'horreur (il n'y a pas de honte à ça), je vous encourage vivement à le faire et je termine en disant ceci : la quantité de scènes marquantes, le côté profondément déstabilisant et le mystère omniprésent (et toujours sans réponse plus de 30 ans après sa sortie) tout le long de ce film, ainsi que le perfectionnisme de Kubrick, font de Shining un chef-d'oeuvre que je place sans hésiter dans mon Top 10.
I got a burnin' feeling
Deep inside of me
It's yearning
But I'm gonna set it free

Avatar de l’utilisateur
Earlamaniel
 
Messages: 278
Inscrit le: 04 Mai 2012, 18:00
Localisation: Colombe - 38

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar Earlamaniel » 04 Mai 2012, 19:40

Si je puis me permettre.....

Pour moi, un des principal chef d’œuvre du cinéma français est et, demeure, les Tontons Flingueurs

Image

Film CULTE, franco-italo-allemand, réalisé par Georges Lautner, sorti sur les écrans en 1963.

C'est l'adaptation du roman d'Albert Simonin, "Grisbi or Not Grisbi", troisième volet d'une trilogie consacrée au truand Max le Menteur, qui comprenait également :"Touchez pas au grisbi" et "Le cave se rebiffe".

Ah... les dialogues d'Audiard.... Un pur moment de bonheur !! :
" Les cons ça osent tout ! C'est même à ça qu'on les reconnaît. "

Pourtant, cet immense dialoguiste trouvait cette fameuse scène de la cuisine, inutile, et elle faillit bien ne jamais exister !
C’est Georges Lautner qui l’a rétablie, en hommage à Key Largo, le film noir dans lequel des gangsters accoudés à un bar, évoquent, avec nostalgie, le bon temps de la prohibition...

http://www.youtube.com/watch?v=P8Zk5PLlhLw

Pour ma part, j'ai été élevée au cinéma français des années 50/60 et j'adore les dialogues d'Audiard, Jeanson.

XXX Wikipedia . org ? XXX
Le travail d'une femme vaut plus que le discours de cent hommes.
Proverbe afghan

Sam Lightning
 
Messages: 122
Inscrit le: 01 Mai 2008, 19:11
Localisation: Belgique

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar Sam Lightning » 06 Mai 2012, 10:05

J'ai aussi vu la version longue de Shining. Et je rejoins tout à fait l'avis de Gibsontherocker. Une version plus complète au niveau des personnages, surtout du lien entre le père Jack et son fils Danny, les crises de l'un se répercutant chez l'autre de manière bien plus visible et dérangeante que dans la version normale. Sans oublier une mise en contexte plus explicite (violence, hôtel "particulier",...) quelques plans plus sanglants, un progression dans la folie plus développée chez Jack. Pas forcément si différente que la version cinéma, mais assurément un complément très intéressant .
Rock and Roll ain't noise pollution

GibsontheRocker
 
Messages: 409
Inscrit le: 11 Nov 2008, 17:36
Localisation: Centre

Re: Chefs-d'oeuvre du 7ème Art

Messagepar GibsontheRocker » 07 Mai 2012, 17:28

Earlamaniel, tu pourrais donner tes sources quand tu fais du copier-coller : http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Tontons_flingueurs
Cependant tu as bien raison de citer ce film qui est une perle du cinéma français.

Dans un autre registre, je propose Un taxi pour Tobrouk.

Image

Réalisé par Denys de la Patellière d'après le roman éponyme de René Havard, avec Michel Audiard aux dialogues et sorti en 1960, ce très grand film français dont l'action se déroule durant la Seconde Guerre Mondiale dans le désert de Libye démontre l'absurdité de la guerre.
I got a burnin' feeling
Deep inside of me
It's yearning
But I'm gonna set it free

PrécédentSuivant

Retour vers Bac à sable

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités