Accéder au contenu

    HighwayToACDC.com

       le forum de la communauté francophone AC/DC

Metallica

Vous n'écoutez pas qu'AC/DC dans la vie ! Alors venez discuter de vos autres groupes favoris ici !
Avatar de l’utilisateur
Fixi
 
Messages: 1380
Inscrit le: 17 Fév 2005, 13:27
Localisation: Ain

Re: Metallica

Messagepar Fixi » 19 Sep 2017, 17:54

haha nah mais c'est pour dire que Non, je pense pas qu'ils soient "parfaits", parfait pour moi c'est Seatlle 89' :mrgreen: , mais Oui, ils sont excellents.

C'est sur qu'il est pas là pour faire des câlins mais j'avais le souvenir de le voir d'avantage capter des regards dans la foule.

@++
Fixi
T-shirts rock Made In France ==>> https://shirtisfaction.fr [ Nouvelle collection en ligne ! ]

Avatar de l’utilisateur
blackice
 
Messages: 1709
Inscrit le: 04 Juin 2009, 23:37
Localisation: Grenoble (Foot) 38

Re: Metallica

Messagepar blackice » 19 Sep 2017, 21:15

Pour la date lyonnaise, je confirme que James était un peu en retrait par rapport aux prestations précédentes auxquelles j'ai pu assisté (2012, 2010 et 2009 pour les derniers).

Et un Kirk moins renfermé, c'est certain ! Bien plus de sourires, et avec l'air d'être content d'être là !

Le Rob se met davantage en avant, il fait désormais partie intégrante du band. J'adore sa dégaine.

Pour Lars, la scène centrale le met plus en valeur et passe moins inaperçu.
Ironie du moment. Alors que chez le patron, le cognitif a lâché, c’est l’affect de ses fans qui est mis à rude épreuve. C’était plus qu’un concert, c’était une plongée en chacun de nous. Et là, personne ne détient la vérité absolue. Arnukem.

Avatar de l’utilisateur
BOLTONSKIN
 
Messages: 359
Inscrit le: 15 Juil 2014, 21:08
Localisation: Vulcano aera

Re: Metallica

Messagepar BOLTONSKIN » 06 Oct 2017, 21:43

Aujourd’hui, 12 septembre 2017, c’est mon premier concert de METALLICA. Et force est de constater que ma connaissance en la matière n’est pas exhaustive ; certes, j’avais bien acheté le BLACK ALBUM en son temps quand j’étais jeune, pur et innocent. Mais ensuite, plus rien avant de m’y intéresser au moment de la sortie de DEATH MAGNETIC. Depuis, on peut dire que j’accroche plutôt – même si je m’embrouille encore un peu dans les titres – avec une préférence pour l'album RIDE THE LIGHTNING. :twisted:

Bref, me voilà parti pour le royaume des quenelles. Deux petites heures de trajet rythmées par le groupe du jour et le ska-punk de RANCID. Tiens, c’est amusant, deux groupes originaires de la baie de SAN FRANCISCO avec un leader danois qui s’appelle Lars … La ressemblance s’arrête là ; j’ai un peu de mal à imaginer Kirk HAMMETT se la donner à fond sur RUBY SOHO. :mrgreen:

Je rejoins GODOWN à son domicile. Il me propose de partager un moment de pure amitié autour d’une boisson à base de houblon et de malt avant de partir. Ayant été éduqué sur de bonnes bases, c’est avec grand plaisir que je m’abreuve de cette boisson divine tout en m’exaspérant que certaines personnes mal intentionnées aient chapardé le tapis d’entrée AC/DC de mon pote. :evil:

Métro, marche ; nous voilà devant cette halle … Remember 1996 ! J’espère aussi un meilleur son ; la scène centrale aura peut-être son effet salvateur. On rejoint THEKING, TAGS et EVILWALKS. GODOWN sort son sac magique (celui plein de friandises). On entre ; même si nous étions loin dans la file, on arrive à se placer sans encombre près la barrière au niveau de l’allée où les FOUR HORSEMEN arriveront. Bière, un petit tour au merch qui du reste n’est guère folichon et surtout bien bordélique … De retour, we’re ready ! BLACKICE et TITAN nous rejoignent. Retrouvailles, rires, photos à la con rythment l’attente.

Les lumières s’éteignent. La première partie arrive ; j’ai appris qu’il s’agissait d’un groupe norvégien avec un nom bien nordique du style NEUTROGENA IN YOUR ASS. Le riff d’intro est plutôt bon ; c’est la seule chose que je retiendrai… Entre le masque du hibou, la bouillie sonore et la voix inaudible, je crois que je préfère encore rester assis sur un oursin pendant 45 minutes plutôt que de supporter ça. La fin du show me soulage de mon envie de vomir. :?

Place aux FOUR HORSEMEN !
La sono balance des riffs pour nous faire patienter, notamment quelques australo-écossais sortis de derrière les fagots. Les minutes s’égrainent et la tension monte. Le son monte d’un cran et nous envoie pleins badins « It’s a long way to the top (If you wanna rock’n’roll) ». Ces Californiens ont du goût. Evilwalks me dit que c’est bon signe. Effectivement les écrans situés au-dessus de la scène s’illuminent et laissent apparaître Eli WALLACH. Tout le monde le sait, ils vont entrer sur le ring. Et c’est bien l’impression que cela donne quand ils filent au travers de la foule, regardant droit devant eux et ne nous prêtant aucune attention tout cela au rythme saccadé de la batterie enregistrée de HARDWIRED . Cela peut se comprendre avant de casser la baraque !
Le show met en valeur le dernier opus tout en laissant la place à certains incontournables et quelques pépites disséminées tout au long du concert. Les gars sont bien en place et prennent véritablement plaisir sur cette scène centrale et nous aussi pour le coup. J’appréhendais ce type de configuration mais au final, cela passe bien et permet peut-être également d’avoir un meilleur son dans cette salle réputée pour sa médiocrité sonore tout comme le fut Gerland, tout proche, pour ses Kops … Bonne note également pour ces jeux de lumières et visuels de cubes accrochées, superbe !

Côté ambiance, cela bouge pas mal de notre côté au point de faire passer quelques frissons à la sécu qui se voit dans l’obligation de nous faire reculer pour réajuster la barrière à deux reprises. Le show se termine pendant que le groupe balance des médiators à la volée tel le papy au parc qui jette des miettes aux pigeons.

Que retiendrai-je de mon premier METALLICA ? Performance de très haute volée avec en point d’orgue pour votre serviteur FOR WHOM THE BELL TOLLS, leur meilleur chanson de toute la galaxie METALLICA jusqu’à la planète Euphor ; j’ai également noté un Lars Ulrich virevoltant venant nous haranguer quasiment entre chaque chanson et changeant ses sticks par la même occasion – il en met combien en contrebas de la scène sur le flight-case à côté de la photo de son épouse ? Et pour James HETFIELD … et ben c’est James, quoi, il en impose grave le bougre ! Et le check de sortie avec Robert !

Pour moi, deux points négatifs. Steph a parlé des TAMBOURS DU BRONX pour le break durant le break de NOW THAT WE’RE DEAD, moi j’avais l’impression d’être à Copacabana et que Philippe AUDIN et Diego MODENA allaient débarquer sur la scène en soufflant dans leurs ocarinas ; plutôt moyennasse. Et que dire du sempiternel NOTHING ELSE NE JAMAIS RECONGELER UN PRODUIT DECONGELE MATTERS qui a la fâcheuse tendance à me donner envie de bailler.

Mais ne boudons pas notre plaisir. Prêt pour un autre missile an avril ? Œuf corse !

La bise à la H2 Family.

:/:

Cette review est dédicacée à tous les mangeurs de schtroumpfs avec qui mes rapports furent aussi divers qu’enrichissants.
"Mais qu'est-ce que je vais devenir ? Je suis ministre, je ne sais rien faire !" - Don Salluste.

Avatar de l’utilisateur
angus974
 
Messages: 209
Inscrit le: 31 Oct 2008, 19:39
Localisation: reunion

Re: Metallica

Messagepar angus974 » 07 Oct 2017, 08:39

Chonchon a écrit:
angus974 a écrit:Salut les metalleux,

On est tous d'accord pour dire que James Hetfield est le porte étendard du metal depuis un certain nombre d'années, ça ne fait aucun doute ( compo, textes, sens de la mélodie, timbre de voix, une main droite de feu, un look d'enfer, généreux, un charisme évident ).
J'aimerais cependant évoquer Lars, le gars qui voudrait toujours être devant sur la photo.
Un bon batteur ( mais au son douteux ( putain cette grosse caisse ) une frappe parfois approximative, en gros c'est pas Dave Lombardo ) mais quoi d'autre ?
Est ce que vous pourriez m'expliquer qu'est ce qui justifie qu'il se mette si souvent en avant ( je me demande si il n'a pas le melon en plus ) ?
Participe t'il aux textes, aux compos en apportant des riffs, des idées de lignes de chant ?
Merci de m'éclairer.


Les riffs c'est niet, les textes c'est niet. Les structures, la mise en place, le son, oui il tranche. Les pochettes, le merch, tout ce qui tourne autour du groupe, le business etc , c'est lui. En fait tout ce que James s'est toujours foutu, ils s'assemblent, chacun a son rôle .

Après c'est une grande gueule point. METALLICA, c'est son groupe, il l'a créé, il ne jure que par ça, et il en est extrêmement fier, un peu trop. Il a su s'entourer et surtout garder James auprès de lui.
La plupart de tout ce qu'ont adoré les autres venait de ce qu'il ramenait de ses liens avec l'Europe. La NWOBHM aux USA, c'est lui.

C'est pas Lombardo, loin de là, mais c'est Ulrich, ce type a fait énormément pour le metal.



Merci Chonchon pour ta réponse, j'avais oublié de le faire.
Je retiens surtout : riffs et musiques NIET !
Mais, je comprends que sans Lars, Metallica et donc James n'aurait jamais atteint ces sommets.

Avatar de l’utilisateur
angus974
 
Messages: 209
Inscrit le: 31 Oct 2008, 19:39
Localisation: reunion

Re: Metallica

Messagepar angus974 » 07 Oct 2017, 15:10

Je retiens surtout : Textes et musiques NIET !

voilà c'est mieux comme ça !

Avatar de l’utilisateur
TI TAN
Staff H2ACDC
 
Messages: 11612
Inscrit le: 14 Fév 2004, 11:24
Localisation: Valence

Re: Metallica

Messagepar TI TAN » 07 Oct 2017, 16:33

Nouvelle vidéo :

Paris 10.09.17 / Helpless

Image

Avatar de l’utilisateur
Judge Dan
Staff H2ACDC
 
Messages: 8796
Inscrit le: 05 Fév 2004, 05:16
Localisation: Hibiscus Island

Re: Metallica

Messagepar Judge Dan » 08 Oct 2017, 11:34

Lecture du matin au bord du grand fleuve : Reportage Boltonskin. Un petit plaisir pour bien commencer la journée.
By chilling woods I stand
A grimly sound of naked winds.

Avatar de l’utilisateur
Chonchon
 
Messages: 528
Inscrit le: 14 Août 2015, 15:47
Localisation: Charente Maritime

Re: Metallica

Messagepar Chonchon » 18 Oct 2017, 21:37

Voici une demo de 1985 récemment mise en ligne par le groupe. Je me demande si je préfère pas ça :D En ces périodes de musique tellement propres que l'on passe à travers, archi compressée, sans odeur, sans vie, bref , j'arrête car je m'emballe !
Là on ressent tout, le son est brute, c'est live sans l'être, bon faut passer sur les solos au stade de travail probablement mais que c'est bon !!!!

On dirait du DIAMOND HEAD, ANGEL WITCH etc..... Vous me direz, normal 8) En tout cas, personnellement, c'est ce que j'aime....pourvu que la bruni n'est pas idée de reprendre ça....Et qu'il y'en ai qui trouvent ça bien en plus...pitié
https://www.youtube.com/watch?v=dahQFi- ... r_embedded

Je connais un groupe qui vient d'enregistrer une demo et qui se demande si il ne va pas la lâcher comme ça :mrgreen:
" Float like a butterfly , sting like a bee " Mohamed Ali

Avatar de l’utilisateur
blackice
 
Messages: 1709
Inscrit le: 04 Juin 2009, 23:37
Localisation: Grenoble (Foot) 38

Re: Metallica

Messagepar blackice » 19 Oct 2017, 21:41

Malgré l'age, boudiou, ça me fout la tri*ue des trucs comme ça. Pas Carla, hein ;-)

Et pour les soli, ben en fait, Kirk ne les joue pas mieux en live :mrgreen:

J'adore ces moments. Un peu comme AC/DC et les vidéos des sessions pour Flick OTS ...
Ironie du moment. Alors que chez le patron, le cognitif a lâché, c’est l’affect de ses fans qui est mis à rude épreuve. C’était plus qu’un concert, c’était une plongée en chacun de nous. Et là, personne ne détient la vérité absolue. Arnukem.

Avatar de l’utilisateur
ConanleMoloch
 
Messages: 2726
Inscrit le: 13 Jan 2005, 18:01
Localisation: Espagne

Re: Metallica

Messagepar ConanleMoloch » 20 Oct 2017, 09:54

Ma modeste contribution, le debrief sur les deux soirées parisiennes du mois dernier.
Dans l'ensemble, j'ai été d'accord avec ce que j'ai lu ici. Quel groupe de scène quand même !

Contrairement à mon collègue de Daily Rock France, je n’ai pas trop aimé le dernier disque des Mets. Je ne dis pas que c’est une sombre bouse, loin de là, mais aux côtés de la bombe thrash Hardwired qui ouvre brutalement l’album, ou Atlas, Rise !, on trouve trop de chansons inutilement longues et compliquées, malgré des riffs ou enchaînements intéressants…

Ceci dit, en gros fan des Four Horsemen, je me fais le doublé de Bercy 2017 (AccorHotels Arena pour les puristes). Si vous avez la flemme de me lire, vous pouvez aller en bas du report pour un « vendredi vs dimanche », et ensuite me descendre dans les commentaires si vous n’êtes pas d’accord.

La scène centrale est une configuration que je découvre, et que j’attendais de voir après avoir usé les DVD Cunning Stunts et Quebec Magnetic des heures durant. Pas de déception, la visibilité est bonne du bas des gradins où l’on est les deux soirs, et je pense que ça rend le show beaucoup plus intéressant pour la plupart des gens assis. Pour ceux qui sont en fosse, plus de linéaire en barrière, l’arrivée du groupe depuis les gradins de près pour peu qu’on soit du bon côté, du tout bon pour tout le monde !

Un petit mot sur l’ouverture par Kvelertak : de bons shows. Malgré des lights ultra basiques et un son vraiment bridé, le groupe joue bien, et je pense que vu l’excitation du public avant un gros concert d’un gros gros groupe, la performance est à saluer.

On passe au plat de résistance : les METS !

It’s a long way/Ecstasy of gold/Hardwired/Atlas, Rise ! : la grosse baffe ! L’excitation pendant le thème de Morricone et l’entrée au milieu de la foule pendant que la bande d’intro de Hardwired se fait entendre est assez monstrueuse, la réaction du public qui gueule « we’re so fucked », l’enchaînement direct avec le second meilleur morceau du nouveau disque, rien à dire, c’est parfait, direct, rapide, c’est Metallica.

Histoire de ne pas se reposer sur ses lauriers, le groupe « innove » en balançant Seek & Destroy en troisième morceau, et l’atmosphère au bout de seulement dix minutes de show est vraiment incroyable.

La suite varie d’un soir à l’autre : le vendredi c’est Leper Messiah/The Day That Never Comes, le dimanche Through The Never/Fade To Black (cette dernière, comme d’autres ensuite, interprétée par Kirk en utilisant Greenie, la Les Paul 59 ayant appartenue à Peter Green et Gary Moore, une pièce d’histoire sous nos yeux). Chacun ses goûts, personnellement j’ai vraiment bien apprécié Leper Messiah, qui sans être un inédit est très rarement jouée. The Day That Never Comes marche assez fort, comme quoi les chansons récentes des Mets marchent bien. Through The Never m’aura moins emballé, tandis que Fade to Black est clairement un grand moment.

S’en suit Now that we’re Dead, avec un espèce de délire de percus au milieu, avec les quatre membres du groupe. J’aime pas vraiment la chanson, donc le premier soir ça passe, et le second ça m’emmerde un peu. Après ça, le vendredi, c’est au tour de Dream No More d’être jouée. La chanson est assez pesante, et ça passe bien. Le dimanche voit par contre ManUnKind être interprétée pour la première fois de la carrière du groupe sur scène, petit moment d’histoire du groupe. J’aime bien le riff, et même si l’intro est complètement plantée par James, c’était bien cool.

A ce stade du show, les deux soirs, on a le droit à For Whom The Bell Tolls, une chanson bien lourde, et emblématique du groupe, qui remporte tous les suffrages. Les deux soirs également, ce titre est suivi de Halo On Fire. Je pense que c’est là un exemple criant de ce que je pense du disque. L’intro est sympa, les arpèges en clair m’entraînent vraiment, à la limite le refrain est correct, mais ensuite ça part dans tous les sens, sans vraie cohérence, donnant l’impression d’être un assemblage de riffs et arpèges, les transitions rythmiques assez brutales renforçant cette impression. Tout le contraire d’un Fade To Back, One ou Master of Puppets, qui malgré leurs structures parfois compliquées, nous embarquent vraiment dans une atmosphère leur étant propre.

Bref.

S’en suit le fameux « Kirk & Rob Doodle », cher aux fans qui usent LiveMetallica.com et Setlist.fm jusqu’à la moelle, avec Eye of The Beholder (à chaque fois on se dit qu’il vont la jouer, et à chaque fois c’est juste le boeuf…), et Antisocial le vendredi, l’occasion pour le POPB de chanter à tue-tête.

Une petite reprise maintenant : Last Caress des Misfits le vendredi, Helpless de Diamond Head le dimanche, faites votre choix, personnellement, j’ai préféré Last Caress, et Bercy aussi, par rapport à Helpless bien sympa mais interprété dans l’indifférence générale.

C’est maintenant au tour de Creeping Death d’être jouée, le vendredi, avec son rythme ultra rapide, et le passage des « Die ! Die ! Die ! » qui me file des frissons. Le dimanche, ce sera Fuel, un titre vraiment excellent de Reload, interprété avec conviction, et bien accueilli par le chapitre français de la Metallica Family.

Le dernier titre de Hardwired pour ce soir sera Moth Into Flames. Encore une fois, moyennement ma tasse de thé, mais bien reçue par la fans, comme la plupart des nouveaux titres. On voit des drones programmés faire une chorégraphie, et c’est assez bien fait. D’ailleurs, petite parenthèse sur l’aspect visuel du show. La scène est surplombée de cubes sur lesquels tous types de vidéos et animations sont projetés, et pouvant monter et descendre, c’est pas mal. Niveau lights, par contre, on touche au sublime. J’ai trouvé le show visuellement très intense, et ces lights, couplés à la présence scénique des trois membres « mobiles », habitués à couvrir ce type d’espace, sont assez imparables.

On approche de la fin, et là, pas de quartier ! Sad but True/One/Master of Puppets, prends ça dans ta face ! Quelle efficacité, le public réagit incroyablement et le groupe est au sommet. Pas besoin d’en dire plus.

On entame déjà les rappels, avec une vieille brique comme de coutume sur cette tournée. Blackened le vendredi et Fight Fire With Fire le dimanche, deux morceaux ultra rapides, du grand Metallica !

L’enchaînement Nothing Else Matters/Enter Sandman conclue le set en beauté. Deux tubes qui parlent également aux non-métalleux, emblématiques du groupe, et faisant partie de l’histoire du rock, un beau point final à deux soirées superbes.

Et donc là, vient le moment de départager…

Ambiance : Vendredi sans hésiter. Le public du vendredi semblait beaucoup plus réactif, et nous sommes sortis trempés du vendredi, et pas le dimanche, ayant été en tribunes à deux endroits relativement similaires. Je concède que, les ayant vus deux fois en trois jours, ça venait peut être aussi de moi.

Setlist : Vendredi sans hésiter également, mais ça c’est subjectif. Leper Messiah/Blackened, plus Antisocial… Par contre, à l’instar d’un Springsteen, même si les changements ne font pas toujours des heureux (j’aurais adoré Damage Inc, comme à Amsterdam quelques jours plus tôt…), un grand merci au groupe qui fait l’effort de varier ses sets, et de proposer quelque chose de différent. Tous ne le font pas.

Prestation du groupe : franchement, kiff kiff. A ce niveau là, le groupe est tellement pro et carré que j’aurais du mal à dire que la prestation a été meilleure un soir. Gros niveau le vendredi et le dimanche, et puis c’est tout !

Le grand moment de la soirée : le vendredi, sûrement Blackened. D’ailleurs le gars devant moi gueulait Blackeeeeeened entre les morceaux, pendant deux heures, c’est beau d’y croire. Mais quelle claque une fois que le riff résonne dans la salle ! Le dimanche, Master of Puppets. L’interprétation a été parfaite, les planètes étaient alignées, c’était parfait.

Le gars en vue : le vendredi, James ! Le Alpha Male, le gars qui attire les regards, le gars qui a un marteau piqueur à la place du poignet. On ne voyait que lui. Le dimanche, Kirk. Souvent « moqué » par les mecs qui ont besoin de s’inventer une street cred en vénérant des inconnus parce que le mainstream c’est de la merde, il a fait taire les rageux. Pas une note à côté, une banane d’enfer tout le long du show, ça fait plaisir. Par comparaison, James semblait plus en dedans, et mon pote qui était à la barrière a confirmé qu’il tirait la gueule entre les morceaux aux changements de guitare, peut-être malade…

La conclusion : Metal up your ass !


http://www.daily-rock.fr/live-report-metallica-8-et-10-septembre-2017-accorhotels-arena-paris/
Daily Rock France : http://www.daily-rock.fr/

Riffraff a écrit:Toi tu dois adorer Les Stones .... Avec leur humilité déployée a chaque morceau. Et meme plusieurs fois par morceaux des fois, mais ca c'est les concerts privilégiés...

Avatar de l’utilisateur
Jul'
Staff H2ACDC
 
Messages: 7321
Inscrit le: 05 Fév 2004, 09:38
Localisation: Elsass

Re: Metallica

Messagepar Jul' » 20 Oct 2017, 19:23

Merci pour ce retour Conan ! :/: :wink:

Jul'.
"On est ressorti de là à moitié aveugle des oreilles" Wallace Idici
"Bordel, j'ai une de ces envies de pisser moi !" Brian Johnson, remontée mécanique de Val Thorens, 02/2015.

Avatar de l’utilisateur
Fixi
 
Messages: 1380
Inscrit le: 17 Fév 2005, 13:27
Localisation: Ain

Re: Metallica

Messagepar Fixi » 27 Oct 2017, 08:04

Bon bah voilà, enfin :)

Spit Out The Bone - London - 24 Octobre



@++
Fixi

xxxx ps : code de la vidéo rectifié pour que ça fonctionne xxxx
TI TAN
T-shirts rock Made In France ==>> https://shirtisfaction.fr [ Nouvelle collection en ligne ! ]

Avatar de l’utilisateur
outoftunes
 
Messages: 1504
Inscrit le: 07 Oct 2007, 17:42
Localisation: marseille

Re: Metallica

Messagepar outoftunes » 27 Oct 2017, 11:33

La vache, comment ça pète !!!!! Au taquet les vieux !!!

Si après ça, on me dit encore que les mets sont des vendus qui ont sacrifié leur trash attitude....cercle...doigt....etc....
NEVER TOO LOUD
NEVER TOO STRONG

Rose Tattoo

Avatar de l’utilisateur
Fixi
 
Messages: 1380
Inscrit le: 17 Fév 2005, 13:27
Localisation: Ain

Re: Metallica

Messagepar Fixi » 27 Oct 2017, 12:52

Merci Titan, je me vautre une fois sur deux avec ces intégrations de vidéos youtube !

Oui mon lolo elle poutre d'une force ! Un peu dommage le chant alterné James/Rob quoique ce dernier a quand même fait des progrès. Sans relancer un quelconque débat, entendre Jason brailler sur ce titre ça aurait cool je pense ^^

En tout cas ils l'ont rejoué à Glasgow, je pense que maintenant qu'ils se sont fait chier à l'apprendre, ils vont la coller à tous les shows !

@++
Fixi
T-shirts rock Made In France ==>> https://shirtisfaction.fr [ Nouvelle collection en ligne ! ]

Avatar de l’utilisateur
Chonchon
 
Messages: 528
Inscrit le: 14 Août 2015, 15:47
Localisation: Charente Maritime

Re: Metallica

Messagepar Chonchon » 27 Oct 2017, 14:28

Sur que Jason aurait été énorme là dessus...
Sur que Robert est énorme dans ce groupe....
Sur que ce morceau est une bombe, un pur "uppercut oldschool..."
Sur que ce groupe .....Putain quel groupe !
" Float like a butterfly , sting like a bee " Mohamed Ali

PrécédentSuivant

Retour vers Autres groupes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] and 6 invités