Accéder au contenu

    HighwayToACDC.com

       le forum de la communauté francophone AC/DC

Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Avatar de l’utilisateur
sydney76
 
Messages: 10699
Inscrit le: 05 Fév 2004, 10:53
Localisation: Besançon

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar sydney76 » 04 Juin 2015, 08:46

Marsouin, ta review est dans le Carnet de Route, merci :wink:
"Don't worry about tomorrow
Take it today".

Avatar de l’utilisateur
caraibes46
 
Messages: 1599
Inscrit le: 20 Oct 2012, 16:57
Localisation: De retour dans la matrice.

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar caraibes46 » 04 Juin 2015, 10:33

La gloire pour Marsouin !! :D
Bon Scott :
- Êtes-vous AC ou DC ?
- Ni l'un, ni l'autre : je suis l'éclair entre les deux !!

Avatar de l’utilisateur
godown67
 
Messages: 1119
Inscrit le: 12 Oct 2008, 10:56
Localisation: Lyon

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar godown67 » 04 Juin 2015, 10:44

Comme les autres, je félicite Marsouin sur le fonds pour ce compte-rendu très vivant. Sur la forme, euh... :wink:

Malcolm a écrit:Perso, mon "baptism by fire" est a la fin du mois a Glasgow. Grace a quelques bonnes fees du forum, je pourrais y etre, et ca va le faire grave ! Et que ces fees en question se rassurent : moi vivant, elle ne quitteront pas l'ecosse sans avoir ecluse quelques breuvages offerts par votre serviteur !


C'est pas comme ça que l'alcoolisme de Jul' s'arrangera...

Malcolm a écrit:J-25. J'en pete ! :/:


Belle conclusion :P ! A dans 24 jours !
Je suis un gentleman ; c'est marqué sur la porte des chiottes.
Wallace Palès

Avatar de l’utilisateur
StrangeMan
 
Messages: 333
Inscrit le: 18 Mars 2006, 15:35
Localisation: 33

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar StrangeMan » 04 Juin 2015, 18:05

Salut à toues et à tous,

J'ai moi aussi fait parti de l'aventure Barcelonaise.
Départ de Bordeaux, le vendredi matin, avec YoYo, son frère et deux amis.
AC/DC obligé dans la voiture :D les chansons alternaient entre la période Bon et Brian. Une mauvaise manip, quand j'ai enregistré les titres sur ma clé usb :roll:
Bref... La route ce passe bien en France, mais arrivé en Espagne, ça ce complique un peut:
Ont prends la sortie d'aire de repos, de la Jonquera lol, pour manger un morceau mais finalement, nous reprenons la route pour aller à Girona, car pas de moyen de restauration convenable.
Sur la route, je me plante de sortie, obligé de faire demi tour. Une fois arrivé à Girona, ont voient un panneau Carrefour 2 min, ont roulent, puis plus d'indication. Re-demi tour.
Là, YoYo demande son chemin à une charmante Dame qui nous explique que nous sommes qu'à quelques mètres du Carrefour :lol:
Arrivé sur place, nous prenons de quoi manger le midi qui était déjà 13h ou 14h. Sandwich au jambon (très fine les tranches), fromage, crèmes dessert et le plus important, la petite bière.
Par la même occasion, on redonne à boire au Transit qui avait très soif.
Maintenant, c'est reparti, direction Barcelona. Nous y sommes allé par la nationale. La aussi, quel bazar pour trouver la Nationale. Hey oui, les panneaux autoroute et national sont bleu, à la différence du petit carré rouge qui indique la route Nationale lol :lol: Enfin bref...
Nous avons longé la Costa Brava, ou nous pouvions y admirer de belles vues sur la Mer et où nous avons aussi croisé plein de radar. C'est impressionnant, le nombre de radar qu'il y a la bas :shock:
Nous approchons doucement mais surement, de Barcelone. Un peut de monde sur la route, des feux qui n'en finissent pas et le nombre de Km qui nous sépare de notre destination, qui ne diminue pas très vite.
Mais nous finissons par y arriver. Et heureusement qu'à ce moment la, nous avons du réseaux et YoYo à pu me diriger a l'aide du GPS de son tel :wink: Sinon, nous y serions encore. :mrgreen:
Nous approchons tranquillement de l'Estadi Olimpico, croisons quelques charmantes demoiselles 8) et enfin, la direction du stade, après une erreur de direction dans un rond point. D'ailleurs, encore merci Lionel de m'avoir bien guidé et merci aux automobilistes du coin de m'avoir laissé sortir de ce foutoir. :D
Nous avions commencé à nous stationner, au bord de la route, juste à côté du stade mais, c'était sous peine de voir nos véhicules à la fourrière. Donc marche arrière. Nous trouvons en contrebas, un grand parking, où nous avons pu laisser nos voitures sans crainte. Et la demoiselle à côté de nous, aurait pu nous accompagner sans crainte aussi 8) ... quoique... :lol:

Ca y est, nous y sommes enfin. Quelque marches à gravir, nous demandons notre chemin, pour trouver nos entrées dans l'enceinte.
Pour ma part, j'étais situé porte 2, en gradin, bloc 107, c'est à dire, virage Nord-est, donc tout au fond du Stade :(
YoYo et ses amis étaient bien placé, en pelouse, à la barrière du côté de la plate-forme, côté Stevie. Sniff :cry:
C'est pas grave, je suis là pour en prendre plein les oreilles, comme au stade de France, quelques jours avant (23/05) et c'est la le principal.
Avant le début du concert, un gars a essayé tant bien que mal, à faire partir la Holà, mais sans succès.
Je passe vite fait sur Vintage Trouble, qui est un très bon groupe. C'est à voir mais, plus en intimité.

22h05, la vidéo d'intro démarre, ça y est, c'est reparti pour deux heures de pur bonheur. A noter le décor de scène qui est très sobre, comparé au Black Ice tour.
Les premières notes de Rock or Bust résonnent, c'est la folie dans le stade.
A la fin du morceau, Brian salut le publique et ce sera la seule fois où il s'adressera à nous. Pas de petits discours pour présenter les titres, même pour ceux du dernier album. :(
On pouvait constater aussi une belle pause de 30 à 40 secondes entre chaque titre.
Le concert s'enchaine vite mais, on prends quand même notre pieds, car à plus de 60 balais, ils envoient encore du très lourd. :twisted:
Le groupe est très en forme et nous le montre. Brian nous surprendra toujours, avec sa voix puissante, qu'il arrive à tenir malgré son âge.
Angus, qui s'excite sur sa Gibson SG et qui nous abasourdit avec ses riff et ses solis, jusqu'à nous en faire perdre la tête.
Et derrière, Stevie, Cliff et Chris, ces mecs qui font tourner la machine au poil. C'est bien huilé, ça ronronne comme il faut. Y'a pas à dire, ça envoi sévère.
Les classics s'enchainent, High Voltage, Hells Bells, You Shook Me, T.N.T, Rosie, LTBR et son solo toujours aussi grandiose et mémorable.

Petite pause clope de quelques minutes...

...hey revoilà Angus, qui surgit de sous la scène, entouré de flammes et équipé de cornes de diable, sur le front.
Highway To Hell est le tistre le plus connu, tout le monde connait les paroles et tous chantons en coeur cet Hymne du Rock :twisted: :twisted:
For Those About To Rock est le titre qui clôture (comme la plupart des concerts) ce show, dans une ambiance de folie.
Dernier coups de canons, feux d'artifice...
...We Salute You


Sortie du stade, retrouvailles au Pieds du grand édifice blanc. Retour au parking, qui ce vide petit à petit.
Nous décidons de rester dormir sur place. La nuit était courte. Réveillé à 9h du mat, par un policier, qui nous a demandé gentiment de partir, nous avons même un peut abusé de sa gentillesse,
en prennent notre temps et même jusqu'à préparer le café, que nous avons proposé mais, il était pas trop d'accord. Le pauvre attendait que l'ont partent, pour pouvoir fermer le parking.
Mais, il a était sympa et nous a même salué à son départ.

Pour ma part, je suis reparti vers Bordeaux, en fin de mâtinée. La route aura été longue mais avec pleins de bons souvenirs en tête.

Maintenant, j'attends la confirmation du passage du groupe, au nouveau stade de Bordeaux, pour 2016 et ci cela ce réalise, alors on remettra ça :hair:


Petite vidéo souvenir: Intro + Rock Or Bust.
https://www.youtube.com/watch?v=141g8xQz8X0

J'ai filmé Play Ball, Dirty Deeds et Thunderstruck, mais impossible à mettre sur tutube :(

Et encore une fois, un grand merci à YoYo et ses amis. Des mecs très cool :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Yoyo
 
Messages: 255
Inscrit le: 06 Nov 2013, 14:11
Localisation: Bordeaux

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar Yoyo » 04 Juin 2015, 21:08

Merci Strangeman d'avoir oublié de parler de mes frasques avec un autre flic beaucoup moins sympa qui faisait la circulation à l'entrée du parking... :mrgreen:
Bah oui un hardos normalement constitué ne se laisse jamais marcher sur les pieds ! :mrgreen:
Bon tu as très bien résumé cette soirée géniale, je rajouterai un clin d'oeil aux fans espagnols qui ont une nouvelle fois prouvé que les fans de hardrock sont aussi des gens très bien qui savent s'amuser, profiter à fond du concert dans une super ambiance. J'ai bien pris note 8)
Angus Young: "That boy's got the devil in his fingers and the blues in her soul"

Avatar de l’utilisateur
StrangeMan
 
Messages: 333
Inscrit le: 18 Mars 2006, 15:35
Localisation: 33

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar StrangeMan » 04 Juin 2015, 21:27

Lol, je voulais te laisser le plaisir d'en parler ;-)
Et je confirme, que les espagnols savent mettre l'ambiance mais, je me suis senti un peu seul quand même. Mais c'est pas grave, car mon groupe favoris était là, à plusieurs mètres mais, ils étaient la et je me suis quand même bien éclaté. :-)
Image

Angus47000
 
Messages: 40
Inscrit le: 12 Jan 2015, 15:13
Localisation: Agen

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar Angus47000 » 05 Juin 2015, 13:46

Hello les amis,

Pour commencer voici mes photos
:: Et pour finir, pas de lien vers sites non validés par Staff H2ACDC. :: JD ::

A+

Angus47000
 
Messages: 40
Inscrit le: 12 Jan 2015, 15:13
Localisation: Agen

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar Angus47000 » 10 Juin 2015, 11:34

Salut les amis, comme convenu j'y vais moi aussi de ma petite review.

Après avoir obtenu les places, nous avons décidé d'en profiter pour passer quelques jours à Barcelone.
Ma sœur, mon beauf, mon frère, ma maman, deux couples d'amis, un pot et moi-même sommes de l'aventure.
Nous avons tous passé un super week-end qui restera un de nos meilleurs souvenirs.

Tout a commencé quand une amie faisant partie de l'aventure a réservé une petite villa pour trois jours proche du centre.
Deux jours avant notre départ, le site sur lequel on a réservé nous dit que le logement qu'on a réservé n'existe pas ! Ça commence mal !
En effet, l'amie qui a réservé le logement est malheureusement tombé sur une arnaque.
Tout était calé depuis longtemps et voilà qu'on se retrouve sans logement pour le séjour.
Incroyable ! Il fallait que ça nous arrive maintenant ! Bref, à ce moment-là, nous en menons pas large…
Heureusement elle trouve rapidement un autre logement près de Tordera. C’est un peu loin, mais c'est mieux que rien.

En ce matin du vendredi 29 mai 2015, c'est avec une véritable délégation que nous partons de Agen en direction de Barcelone.
Ne pouvant pas tous partir en même temps, nous sommes répartis dans trois voitures et on décide de se rejoindre au stade olympique.
Durant le trajet le propriétaire du logement nous appelle et nous propose un logement au même prix à Mataro, plus proche de Barcelone, avec piscine et vue sur la mer.
Ça se goupille bien ce séjour finalement !

14 h : Avec un pot et un couple d'amis, nous arrivons à Montjuic. Nous n'avons pas de difficulté à nous garer. De bon augure !
18 h : Après s'être un peu restauré et balader aux alentours, le temps de récupérer les clefs du logement et nous voici tous réuni devant le stade.

Je suis très content d'avoir pu croiser quelques fans et notamment d'avoir pu saluer Jul'.
J'ai également été marqué par le nombre incalculable de voitures embarquées par la fourrière, notamment des voitures sur des places handicapés n'ayant rien à y faire.
Les Espagnols ne rigolent pas avec ça !

20 h environ : après une attente qui m'a paru interminable, n'en pouvant plus, nous rentrons enfin dans le stade. Quand la jolie demoiselle a scanné mon ticket je me suis senti pris d’un léger vertige… Ça y est j’y suis.
Belle sensation à la vue de cette magnifique scène.
Un peu avant de rentrer mon beauf (l’Anglais, celui qui a une tête de gallois lol) a finalement réussi à vendre la place que nous avions en trop et à échanger la sienne pour se retrouver dans la fausse !

J’ai beaucoup apprécié la première partie : Vintage Trouble.
Ce groupe américain s’en sort bien sur scène, avec un bon guitariste et un chanteur très énergique.
Un mélange entre James Brown et Otis Redding.
Mais je pense, comme certains l’ont dit, que c’est un groupe à revoir dans un autre contexte.

Juste avant le début du show les gens continuent d’affluer, impressionnant !
Le stade est plein, les choses sérieuses vont enfin pouvoir commencer. Que c’est beau toutes ces cornes qui clignotent.

Un peu après 22h les lumières s'éteignent enfin !
La vidéo d'intro commence. On peut y voir la météorite AC/DC arriver dans un grondement sourd ! Peut-être qu'ils sont vraiment des extra-terrestres ?

Dans une explosion pyrotechnique Rock Or Bust et envoyée ! Ça balance bien.
Que c'est bon de les entendre à nouveau et de revoir avec une telle banane !
Durant la première chanson Angus et Brian ont déjà allègrement occupé chaque recoins de la scène.

Shoot To Thrill, Hell Ain't a Bad Place To Be, Back In Black : Quelle ribambelle de tires indéboulonnables !

Ce qui m'impressionne le plus jusque là, c'est Brian. À son âge il est énorme. Je crois que je l'ai jamais entendu chanter comme ça.
Petit bémol sur Play Ball, je trouve que ce titre, pourtant bon sur l’album, manque de pèche et de justesse en live.

Dirty Deeds Done Dirt Cheap toujours aussi implacable.

Thunderstruck ! Encore mieux qu'en 2009 ! J'ai la larme à l'oeil.

Grosses sensations sur High Voltage ! J'avais rêvé de l'entendre en live et je n'ai pas été déçu. Que c'est rock'n'roll !

Et ça repart de plus belle, les titres s'enchaînent et je n'ai plus de mots pour décrire ce que je ressens.
C'est du travail bien fait ! Ce line up passe son examen haut la main. Même si Brian à un peu de mal par moment il assure.

Bien sûr nous avons eu droit aux fameuses cloches de Hells Bells.
Sur You Shook Me All Night Long le public chante le refrain. 60 000 personnes ça fait son effet !

Sin City me procure encore un sacré frisson. Un de mes titre préféré.

Have a Drink On Me à vraiment une saveur particulière. J'ai toujours été fan de ce titre. Merci AC/DC pour l'avoir joué.

T.N.T. Ambiance de folie je n'ai plus de voix lol.

Whole Lotta Rosie est une sacré mise en bouche avant d'enchainer sur Let There Be Rock.
L'apothéose ! Angus est phénoménal. Mais où va-t-il s'arrêter ?

Highway To Hell raisonne. Dommage qu'Angus n'ai pas fait l'intro en tapping comme sur des show précédent.
For Those About To Rock. Ouah comment ils pètent les canons ! Fire ! BOOM ! Fire ! BOOM !
We Salute You.... Zut c'est déjà la fin…

Globalement, j'ai eu de meilleures sensations qu'à Bercy en 2009. Je ne suis pas choqué par les poses qu’ils prennent entre les morceaux.
Une prestation impressionnante de boys dans un superbe stade. Après toutes ces années, le groupe est toujours aussi affûté.
À l'âge qu'ils ont ça parait un peu surréaliste.

Merci AC/DC. Un grand moment de rock'n'roll.
Dernière édition par Angus47000 le 16 Juin 2015, 10:24, édité 1 fois au total.

Avatar de l’utilisateur
ConanleMoloch
 
Messages: 2726
Inscrit le: 13 Jan 2005, 18:01
Localisation: Espagne

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar ConanleMoloch » 10 Juin 2015, 11:40

Angus47000 a écrit:J'ai également été marqué par le nombre incalculable de voitures embarquées par la fourrière, notamment des voitures sur des places handicapés n'ayant rien à y faire.
Les Espagnols ne rigolent pas avec ça !


La semaine d'avant le show, j'ai pris un PV pr stationnement interdit (100e) et trois jours après bagnole embarquée après que je l'ai garée devant chez moi, comme ts les jours depuis cinq mois, donc pas trop sâlement, 122e d'enlèvement, plus les traditionnels 100e de PV. :evil:
Ils ont trouvé comment rembourser la dette on dirait.

Sinon belle review, merci pr l'effort !
Daily Rock France : http://www.daily-rock.fr/

Riffraff a écrit:Toi tu dois adorer Les Stones .... Avec leur humilité déployée a chaque morceau. Et meme plusieurs fois par morceaux des fois, mais ca c'est les concerts privilégiés...

Avatar de l’utilisateur
Jul'
Staff H2ACDC
 
Messages: 7750
Inscrit le: 05 Fév 2004, 09:38
Localisation: Elsass

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar Jul' » 10 Juin 2015, 12:13

Merci Angus47000, on n'y croyait plus ! :mrgreen: Content d'avoir pu te rencontrer (par hasard :wink: ) ! :D

Jul'.
"On est ressorti de là à moitié aveugle des oreilles" Wallace Idici
"Bordel, j'ai une de ces envies de pisser moi !" Brian Johnson, remontée mécanique de Val Thorens, 02/2015.

Angus47000
 
Messages: 40
Inscrit le: 12 Jan 2015, 15:13
Localisation: Agen

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar Angus47000 » 11 Juin 2015, 07:28

Mieux vaut tard que jamais :D

Le hasard fait bien les choses parfois. Ce fut un plaisir.

A bientôt.

Avatar de l’utilisateur
ConanleMoloch
 
Messages: 2726
Inscrit le: 13 Jan 2005, 18:01
Localisation: Espagne

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar ConanleMoloch » 11 Juin 2015, 08:34

Salut !

Ma review sur ce concert.
Je précise qu'elle est écrite pr un site rock généraliste, et donc qu'elle se destine pas forcément à des spécialistes comme vous, mais sait-on jamais :wink:

Second concert pour moi cet été sur ce Rock or Bust Tour d’AC/DC, avec cette fois-ci l’arrêt au Stade Olympique de Montjuic, à Barcelone. Les australiens ont, la semaine précédente, blindé deux fois le Stade de France, et ont livré, aux dires des fans, leurs meilleures prestations de la tournée. La réputation bouillante du public espagnol et la forme du moment des boys incitent donc à espérer le meilleur !

Un peu traumatisé par mon fail de Hockenheim, on arrive donc beaucoup plus tôt aux abords du Parc Montjuic, alors que le concert est censé commencer à 22h (bienvenue en Espagne !). Le truc c’est qu’ici, les fans se ramènent comme des fleurs quelques minutes avant le concert, ce qui fait que même en arrivant dans le stade vers 20h, on a le temps de boire des bières, de manger un sandwich, et de se placer pour Vintage Trouble à une position qui aurait largement été dans la pelouse or au Stade de France, sympa.

Vintage Trouble, justement, parlons-en. Dans un stade qui commence gentiment à se remplir, le combo arrive à sortir un show carré et à convaincre sans peine le public, obtenant à chaque chanson des applaudissements nourris. Le chanteur, dont le costume aura changé de couleur à la fin de leur prestation, n’y est clairement pas pour rien : il interagit sans cesse avec la foule, et se permet même un slam assez épique en fin de set. Leur musique, typée Rythm’n Blues, est suffisamment différente de celle d’AC/DC pour éviter la comparaison, mais parle aussi pas mal aux fans des légendaires Australiens, et, après coup, le choix me semble plus judicieux que celui de The Answer, sur la tournée Black Ice, qui s’ils n’ont pas démérité, offraient un classic rock trop stéréotypé pour intéresser réellement l’exigeant public d’AC/DC. En tout cas, chapeau aux américains, qui ont relevé le défi avec brio !

Une fois le concert fini, vient un de mes moments préférés : l’attente devant la scène…On admire donc la scène, le stade qui est maintenant, à quelques minutes du début du show, plein comme un œuf, l’excitation palpable dans la foule…comme un gamin qui est excité en regardant les paquets au pied du sapin.

Et puis arrive le moment où tu ouvres le paquet. 22h01, les lumières du stade s’éteignent, et la vidéo sur les écrans géants de la (toujours magnifique) scène démarre. On ne spoilera pas, pour les gens qui iront les voir sur la suite de la tournée, mais disons simplement qu’elle remplit parfaitement son rôle. Puis AC/DC rentre en scène, et Angus balance le riff de Rock or Bust, fantastique chanson d’introduction. La réaction dans le public est assez impressionnante, et malgré le son assez fort (un peu brouillon au départ, mais qui va ensuite nettement s’améliorer), on devine parfois plus la chanson qu’on ne l’entend. Les boys sont en forme, ça se voit. Angus a déjà, en quelques minutes traversé plusieurs fois la scène, tandis que Brian, comme d’habitude, à une banane XXL.

La suite, c’est Shoot To Thrill, qui, s’il le fallait, faire encore monter le température de quelques degrés. L’occasion, pendant la séquence où tout le monde tape des mains, de se retourner et de voir une marée de bras levés et de cornes qui clignotent : comme à chaque show, un grand moment !

Hell Ain’t A Bad Place To Be marche fort, les espagnols aiment bien sauter et chanter les thèmes de guitare, puis c’est Back In Black qui nous est offert, là encore une boucherie, quiconque a déjà vu une fois AC/DC sur scène comprendra.

Play Ball, qui est un peu le point noir de cette setlist d’été est encore une fois ici un peu pataude, le petit groove qui fait la puissance du morceau sur disque étant ici absent. Malgré tout, le public accueille bien la chanson. Personnellement, je trouve toujours que le début du solo a une pèche incroyable, ça a encore été le cas ce soir.

Enchaînement fatal ensuite, avec Dirty Deeds Done Dirt Cheap, qui va bien chauffer le public pour Thunderstruck, sorte de feu d’artifice de ce milieu de concert. La participation du public est vraiment extra, et ça doit sûrement contribuer à motiver nos papys rockers. Ça saute et gueule dans tous les sens dans le public, et sur scène ça envoie avec efficacité et sourire, quelle version !

Il en faut plus que ça pour décontenancer AC/DC, qui sort à ce moment-là sa première vieillerie du set, High Voltage. Fabuleuse interprétation de ce classique de l’ère Bon Scottienne, qui malgré sa notoriété plus limitée auprès du grand public, remporte un franc succès : Montjuic en redemande, chantant à l’unisson « Gimme High Voltage Rock’n Roll !!! ».

La version de Rock'n'Roll Train qui suit est en en revanche un peu pataude, je ne sais pas si c'est ma perception ou si c'était vraiment le cas, mais cette chanson m'ayant toujours donné la pêche, j'ai trouvé ça suffisamment surprenant pour être signalé...même si ça reste anecdotique au regard de l'apocalyptique Hell's Bells qui nous est ensuite servi ! Encore une fois, superbe prestation avec un Angus au sommet sur ses parties lead, et une section rythmique qui, dans l'ombre, s'applique à restituer ce son si unique qu'est celui d'AC/DC.

Baptism By Fire est plutôt bien accueillie par le public, je l'ai trouvée plus pêchue qu'en Allemagne, même si c'est un peu le calme avant la tempête, puisque c'est avec You Shook Me All Night Long que le combo enchaîne...Pas grand chose à signaler, un stade plein à craquer qui reprend comme un seul homme le refrain d'un des plus gros tubes du groupe, un moment quasi indescriptible !

Avant la fin "best of du show", les australiens interprètent Sin City, Shot Down In Flames et Have A Drink On Me, qui figurent parmi les moments forts du show: le son des guitares et la performance de Brian sur Sin City, l'ambiance de folie sur SDIF, la puissance du pont à la fin de HADOM...Rien à jeter.

Même si on a l'impression que l'on est là depuis dix minutes, on arrive déjà à la conclusion du concert, avec, comme c'est la tradition, TNT, Whole Lotta Rosie, et Let There Be Rock. Pas grand chose à signaler si ce n'est que les fans espagnols, malgré les tonnes d'herbes de Provence consommées ce soir là, en ont encore sous la pédale (notamment pour sauter sur le refrain de TNT !), et qu'il en va de même pour le groupe, la version de Whole Lotta Rosie étant l'une des boucheries de ce concert, on peut le dire, épique. On doit par contre subir le soli de dix minutes de Angus sur Let There Be Rock, avec le passage sur la passerelle puis sur le mur d'enceintes devant l'écran géant, l'occasion pour le (nouveau) leader du groupe de titiller le public catalan qui en redemande. Personnellement, j'ai toujours pensé que ce serait mieux d'avoir une chanson en plus (et connaissant l'histoire du groupe, il est beau de rêver et de se dire que ce serait une rareté qui changerait tous les soirs, Touch Too Much, Gone Shootin', Overdose...ah, non, même pas en rêve ?) mais le fait est que ça marche...

Une petite pause de quelques minutes, et puis c'est les rappels... Pas besoin de faire un dessin pour Highway To Hell, l'ambiance est absolument incroyable, la performance est à la hauteur. Intro de For Those About To Rock, le meilleur et le pire moment pour moi, puisque c'est une des mes chansons favorites et qu'elle clôture chaque show depuis 81, canons de sortie, "Fire, Fire, ..., Fire!", solo, "We salute You Barcelona", clap de fin.

Quelle baffe...quelle sacrée baffe infligée par un groupe de cinq australiens dont la moyenne d'âge dépasse allègrement 60 ans ! Brian Johnson a 67 ans, Chris Slade 68 ! A peine le temps de réaliser ce qui vient de se passer que le démontage de la scène commence...On migre donc vers les gradins, avec une petite Estrella, histoire de profiter jusqu'à la dernière seconde de cette soirée exceptionnelle. Rien n'est semblable à un concert d'AC/DC, ils l'ont encore prouvé ce soir... Vivement Wembley, le 4 juillet !


http://www.daily-rock.fr/acdc-estadio-olimpico-lluis-companys-barcelone-espagne-29-mai-2015/
Daily Rock France : http://www.daily-rock.fr/

Riffraff a écrit:Toi tu dois adorer Les Stones .... Avec leur humilité déployée a chaque morceau. Et meme plusieurs fois par morceaux des fois, mais ca c'est les concerts privilégiés...

Avatar de l’utilisateur
TI TAN
Staff H2ACDC
 
Messages: 12636
Inscrit le: 14 Fév 2004, 11:24
Localisation: Valence

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar TI TAN » 14 Avr 2016, 19:10

Un petit retour à Barcelone avec cette chouette galerie photo :

http://cuismusart.com/in-rock-we-trust- ... rousel-308

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
marsouin
 
Messages: 187
Inscrit le: 11 Juin 2010, 16:14
Localisation: en bas de la rue à gauche

Re: Barcelone, Estadi Lluis Companys, 29 mai 2015

Messagepar marsouin » 29 Mai 2018, 09:07

C ' était un vendredi .
C ' était un road trip .
C ' était fin décembre en fin mai .
C ' était la quête du bain de jouvence dans un bain de foule car lorsque l 'on reproduit ce que l 'on fait ou ce que l 'on écoute depuis des décennies ; on ne vieillit pas .
C ' était mon papa noël imberbe , avec son costume rouge et sa SG qui m ' apporte mon cadeau .
C ' était l 'innocence de l ' ignorance parce que l 'on se refuse à penser à l 'inéluctable … Et pourtant .
C ' était hier parce que ce ne sont que les vieux qui vieillissent .
C ' était la vie parce que la vie est un éternel renouveau .
Ce sera toujours hier parce qu 'ici-bas ou au village perdu là-haut , à chaque Noël , on renaît .
" La liberté , c'est d' avoir le droit de se tromper. " Brel .

Précédent

Retour vers Rock Or Bust World Tour

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron