Accéder au contenu

    HighwayToACDC.com

       le forum de la communauté francophone AC/DC

Ballbreaker

Forum exclusivement dédié à AC/DC. Si vous avez une interrogation sur le groupe, c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
acdcboy02
 
Messages: 364
Inscrit le: 11 Mars 2008, 20:19

Ballbreaker

Messagepar acdcboy02 » 29 Sep 2010, 17:56

J'avais envie de parler de cet album avec vous parce qu'il est pour moi le plus abouti du groupe musicalement parlant depuis 1981 avec For Those About To Rock. Des compos recherchés, des enchainements de dingue (Caught With Your Pants Down) avec des morceaux plus ou moins dans la lignée de ces prédécesseurs mais aussi avec la présence de morceaux qui "surprennent" tels Burnin' Alive ou encore The Honey Roll. Caught With Your Pants Down est pour moi LA chanson la plus aboutie du groupe, mais là, c'est le musicien qui vous parle !

Parlons maintenant du son. Ca change sévère avec celui qu'on avait eu avant ! Avec Ballbreaker c'est comme si Phil était partit en '83 avec la recette du son AC/DC. Et à son retour, il ressort les ingrédients et hop, la magie opère de nouveau. Cet album à un son de malade. Quand on pousse le volume, la batterie et la basse nous dévoilent tout comme par magie ... et le son de Malcolm ! Mon dieu ! Malheuresement pour nous, il ne nous l'a jamais ressorti ! On dirait qu'il changeait de corde à chaque morceau, son son est incroyable sur cet album...focalisez-vous dessus la prochaine fois, vous entendrez ! Pour ce qui est de la voix, tout me laisse penser qu'ils ne se prenaient plus la tête : "C'est bon ? Aller on joue, 3-4 !" : Brian Johnson ou "One-Take Jonna"...et pourtant quand on connait les problèmes qu'ils ont eu pour enregistrer, les images le prouvent ! Et pour ce qui est d'Angus on ne peut pas dire que ses solis ne sont pas de bonne qualité, exemple : The Honey Roll...je pense un des meilleurs depuis Up To My Neck In You :/:

Ballbreaker est à Brian ce que Powerage était à Bon. 8)

Maintenant à vous ! Qu'est-ce qui vous plaît, vous déplaît sut cet album ? Est-ce que ça a été un coup de coeur à sa sortie ou non ? Et si vous avez des choses à partager sur cette période, des anecdotes, les concerts Français, la set tout ce qui se rapporte à l'AC/DC 1996...go go go !

"Baby, feel what you want, it's the way she move...Baby, feel what you need, come on let's go !"

Avatar de l’utilisateur
Phil77
 
Messages: 268
Inscrit le: 12 Juil 2009, 09:34
Localisation: Nancy

Re: Ballbreaker

Messagepar Phil77 » 29 Sep 2010, 18:02

moi c'est simple...........IL ME BOTTE LE CUL CE DISQUE !!!!!!!!! :hb:
Image

Avatar de l’utilisateur
Starsherif
 
Messages: 973
Inscrit le: 13 Oct 2008, 12:27
Localisation: Haute-Savoie

Re: Ballbreaker

Messagepar Starsherif » 29 Sep 2010, 19:34

Ballbreaker fait partie de mon top 3 des boys. Les morceaux sont longs comme il faut, ont tous un caractère différent et bien trempé. C'est franchement une vraie réussite.
Ma préférence va à The Furor, un morceau dantesque, qui, à mon avis, n'est pas fait pour le live, mais qui reflète la grande richesse harmonique du groupe. Mention spéciale à Phil Rudd qui revient en force dans le groupe et qui matraque grave les fûts ! :/: :/: :/:

Pourtant, je crois qu'Angus est le premier à descendre la production de cet album (il disait pas ça dans sa dernière interview dans Rock n'Folk ?). Le travail de Rick Rubin n'a pas dû lui plaire...
Dernière édition par Starsherif le 29 Sep 2010, 20:48, édité 1 fois au total.

Avatar de l’utilisateur
Hutchinson
 
Messages: 553
Inscrit le: 11 Avr 2009, 13:18
Localisation: Hautes Alpes

Re: Ballbreaker

Messagepar Hutchinson » 29 Sep 2010, 19:36

Ballbreaker, j'aime. The Honey Roll, Whiskey On The Rocks, Boogie Man, et Bien sur Hard As A Rock. Incomparable ce son c'est sur.

Concernant la tournée, chaque fois que je pense 96 je pense au chant des argentins à Buenos Aires au cours du strip tease d'Angus sur Boogie Man : Ohééé Ohé Ohé Ohééééé Angousseeee, Angouusse....

Avatar de l’utilisateur
atari
 
Messages: 236
Inscrit le: 07 Avr 2006, 08:05
Localisation: Nancy (54)

Re: Ballbreaker

Messagepar atari » 29 Sep 2010, 19:52

Ballbreaker fut le 1er album studio du groupe que je me suis procuré (j’ai découvert AC/DC à peu près à la période de la sortie de l’album). A la première écoute, mon ressenti fut très mitigé : je n’avais alors que pour point de repère le fameux « Live », à travers lequel j’avais découvert la musique des australiens. Je n’écoutais quasiment que Hard as a rock (dont j’étais fou à cette époque), Hail Caesar, Caught with…, et Ballbreaker. Les plus rentre-dedans, en somme…jusqu’à ce que je découvre réellement la subtilité de leur musique, très emprunte de blues : Boogie man, ou encore Whiskey on the rocks me démontrèrent qu’AC/DC n’était ni plus ni moins un groupe qui jouait du blues, mais d’une façon très particulière ! Une sorte de blues « rentre-dedans », de hard blues, … appelez ça comme vous voudrez, je me comprend ! Burnin’ Alive a également longtemps été un de mes titres favoris, car sortant des sentiers battus de leur répertoire. Cover you in oil, The furor, Honey roll ou encore Love bomb sont, selon moi, les titres les plus « faibles » : j’ai toujours une sensation d’inachevé en les écoutant, un arrière-goût qui ne passe pas toujours…
Tu évoques Caught with… acdcboy02 : je suis tout à fait d’accord avec toi ! Il y a dans ce titre quelque chose de remarquable, des enchaînements incroyables (comme la reprise juste après le 1er refrain, vers 01 :10… quel pied !)…je pense que la rythmique de Malcolm n’y est pas pour rien !
Le son de l’album est effectivement superbe, mais qui s’explique, à mon avis, par la production soignée (et les vœux des membres du groupe ?).
Avec le recul, rien n’a changé dans ma façon de voir l’album, qui est toujours un de mes préférés, à part peut-être Hard as a rock, que je ne met finalement pas au même niveau que certains autres titres de l’album.
Pour l’anecdote, j’ai assisté au concert des boys à Nancy en 1996…de l’extérieur ! J’habitais à l’époque dans une ville avoisinante, et le concert s’entendait dans les rues de la ville ! J’ai depuis pris ma revanche…
Aussi, Angus n’avait pas parlé de « parodie » dans une interview, en évoquant l’album ?
15/10/00, Galaxie, Amnéville
27/02/09, Bercy, Paris
12/06/09, Stade de France, Saint Denis
18/06/10, Stade de France, Saint Denis
23/05/15, Stade de France, Saint Denis

Avatar de l’utilisateur
Spirit
 
Messages: 61
Inscrit le: 08 Déc 2008, 16:49

Re: Ballbreaker

Messagepar Spirit » 29 Sep 2010, 20:28

Je voue également un certain culte à Ballbreaker, selon moi le meilleur album d'AC/DC version Brian (après Back In Black bien sûr). Je ne suis pas musicien, je suis incapable de dire si tel ou tel morceau fait preuve d'une certaine virtuosité ou technicité particulière et j'ai beaucoup de mal à juger la qualité du son (à part s'il est vraiment foireux comme sur Fly on the wall), mais, sans trop savoir pourquoi, j'apprécie énormément Ballbreaker. J'ai découvert AC/DC il y a environ 5 ans et cet album compte parmi les derniers que je me suis procuré. A la première écoute, il n'y a guère que Hard as Rock qui m'ait vraiment enthousiasmé puis, au fil du temps (et après avoir visionné le live No Bull), je trouve que tous les morceaux sont de très bonne qualité ; certes, certains sont meilleurs que d'autres, mais aucun n'est raté complètement, et puis je crois que le choix des meilleurs et des mauvais morceaux est subjectif. Tout le monde finalement trouve son compte dans cet album. Personnellement, j'affectionne particulièrement Hard as a rock, The Furor, Burnin'alive, Hail Ceasar, Love Bomb et Ballbreaker.
Les lois de nos désirs sont des dès sans loisir.

jluc
 
Messages: 776
Inscrit le: 23 Mai 2008, 14:18

Re: Ballbreaker

Messagepar jluc » 29 Sep 2010, 20:38

Je rejoins acdcboy02 et Phil77 sur beaucoup de points!
Assurément dans mon top 3 albums du groupe avec Powerage et le monstrueux Back In Black. Un album fantastique avec un son gras à souhaits que l'on retrouvera sur Stiff et qui m'a tant manqué sur le dernier opus.
Coté compos, pas de déception, c'est du AC/DC pur jus, des rythmiques de fou, on tape du pied...génial.

Je souligne également le retour de Phil et j'approuve ce qui a été dit, à son départ, il avait emporté un bout d'AC/DC et pendant son absence, il a manqué un "truc". Avec son retour, qui plus est en grande forme, la magie opère à nouveau, tout tourne comme une machine bien huilée, ça sent la graisse de camion, la sueur et la cigarette...le AC/DC que j'aime.
On y trouve son feeling de dingo sur Boogie man notamment (oh on pourrait citer d'autres titres aussi), feeling encore plus flagrant dans les versions live de ce titre pendant le strip tease....tchit tchitchiiiii...un délice à chaque écoute. Et puis parallèlement, on retrouve son coté cogneur sur pas mal de morceaux auxquels il insuffle un punch incroyable! Fidèle à lui même il martèle fort, plaçant ça et là des petites subtilités capables de vous filer une bonne trique en moins de deux! On a sur cet album un Phil Pirelli: la puissance et la maitrise, le rentre-dedans et le feeling, la frappe lourde et la plus légère, plus plus contenue (type Boogie man).
Je me rappelle toujours cette interview ou Angus raconte le retour de Phil derrière les futs en répétition du coté de Londres, la première fois qu'il s'installe et commence à frapper, racontant que le temps s'est effacé, qu'il se sont dit "il frappe comme avant, il est pas cuit" et Malcolm à coté de lui ajouter avec sa voix si particulière "yeah it's mââgic"...tout est résumé.

La basse n'est pas en reste non plus, on retrouve les 5 membres du groupe qui ne font qu'un.
Concernant Brian, c'est la première fois depuis son arrivée qu'il évolue dans un répertoire très blues et exploite (autant) les tonalités graves de sa voix. Là encore c'est une chose très appréciable après les disques des 80's.

Dernier point concernant le disque: l'objet. Putain de boulot, de la pochette (la plus belle du groupe à mon sens) de ce bleu électrique, au livret illustré par Marvel...quel plaisir de l'avoir dans les mains! Et puis, là encore, chose rare, les paroles y sont, le truc tout con mais c'est un minimum et Dieu sait si ça m'avait fait pester pour Stiff ce livret si négligé, sans même les paroles! Sans, je trouve que ça fait vraiment rat et ça me permet de dire que c'est vraiment un truc qui manque à la réédition de Sony tout cet artwork qui, pour une fois, avait été soigné.
Dommage que des générations de nouveaux fans ne puissent pas y gouter...(surtout que les photos qui remplacent les BD Marvel sont vraiment banales!)

Pour les concerts, les setlists étaient vraiment délectables, avec le retour de titres qui n'étaient plus joués sous les batteurs Slade & Wright...ça contribue à me faire préférer le No Bull au Donington.
Je souligne également la mise en scène, la boule, la grue....à mon sens la plus belle scène qu'ils aient eu, devant la loco du Black Ice Tour.
Et puis, une vraie tournée française avec plusieurs dates, au nord, au sud, à l'est et à l'ouest: notre pays a bien été desservi par le groupe, personne n'a été oublié et finalement le seul regret c'est qu'il n'y ait pas eu un gros concert parisien de type Parc des Princes (puisque le Stade de France n'était pas encore bâti), un truc qui reste comme un souvenir fort dans les mémoires de fans.

Je termine en précisant que c'est sur cet album que j'ai découvert le groupe...mon premier achat d'album d'AC/DC, le même jour que Back In Black, ma première sortie vécue en temps réel...bref autant de souvenirs marquants dans une vie!
Jul' a écrit:Un Bad Boy Boogie tabassait bien plus sa chienne de race ! Le premier qui me dit que ce sont les impératifs de Sony se fait bannir !

bikinikill a écrit:David Mallet est au clip ce que Max Pecas était au septième art...

Avatar de l’utilisateur
Grompf
 
Messages: 268
Inscrit le: 04 Sep 2008, 08:32
Localisation: Suisse

Re: Ballbreaker

Messagepar Grompf » 29 Sep 2010, 21:28

Le souvenir le plus marquant de cette période, ce n'est pas la sortie de l'album en soi mais le concert, pour moi la meilleure prestation scénique à laquelle j'aie assisté. Le groupe pétait la forme. En particulier Brian avait une pêche d'enfer. Dire que certains se demandent si Angus se drogue pour tenir comme il tient sur scène... Pourquoi ne s'est-on pas posé la question pour Brian ? Un Homo Sapiens normalement constitué arrive-t-il à déployer une telle énergie brute de manière naturelle ? Ce soir-là, à l'Arena de Genève, Brian a définitivement changé de statut à mes yeux. Il a cessé d'être "le nouveau chanteur", celui dont on se demandait parfois s'il avait vraiment mérité de chausser les bottes de Bon Scott. Il m'a moins impressionné sur les tournées suivantes, je dois le dire. En plus le groupe s'était produit dans une salle à dimensions humaines et ça changeait des stades ou des patinoires.

L'album lui-même ? J'ai beaucoup aimé. Je m'étais dit que c'était le meilleur depuis Back In Black. Il y manquait toujours un petit quelque chose qui faisait que je ne pouvais pas le classer parmi les tout meilleurs, mais c'était un bon cru. J'ai adoré entendre Brian sur l'intro de Boogie Man et dans ce petit passage de Hail Caesar, où il renonce à son registre habituel un peu trop criard, pour se laisser aller à chanter d'une manière plus naturelle, avec une voix plus grave, plus chaude. Je ne suis pas musicien et je ne me suis pas posé trop de questions sur les performances de tel ou tel musicien. Quelques titres m'ont marqué (en particulier Hail Caesar). L'ensemble se laisse écouter avec beaucoup de plaisir. Et surtout c'est du typique AC/DC, peut-être l'album le plus représentatif de la carrière du groupe, l'archétype de leur musique, un peu comme si on faisait la moyenne de tout ce qu'ils ont sorti. Je le comparerais à un Flick Of The Switch dont on aurait soigné la production.

Est-ce pour cela qu'Angus le qualifie de "parodie" ? Cette fameuse petite phrase glissée pendant une interview en a fait réagir plus d'un et moi j'avoue ne pas être sûr d'avoir bien compris. Pourquoi une telle dureté ? Des interviews, j'en ai lues et JAMAIS je n'ai vu un membre du groupe porter un jugement aussi négatif sur un de leurs albums...

Vincent1972
 
Messages: 245
Inscrit le: 09 Mars 2006, 15:45

Re: Ballbreaker

Messagepar Vincent1972 » 29 Sep 2010, 23:05

Entièrement d'accord avec toi, Grompf. Jamais, cet album ne me laissera un souvenir transcendant. En revanche, cette tournée, à laquelle j'ai eu le bonheur d'y assister en 1996 à l'Arena de Genève, me laisse un incroyable souvenir. Comme si c'était leur meilleure. Brian, enfin, n'était plus trop le "nouveau". Magnifique! D'une puissance inouïe!

Michimitzu
 
Messages: 654
Inscrit le: 09 Oct 2008, 22:28
Localisation: Régio parisienne

Re: Ballbreaker

Messagepar Michimitzu » 29 Sep 2010, 23:10

Oui, un bon album au très bon son, il faut le mettre très très fort sur la chaîne !
Un son un peu sec, sans respiration et c'est un peu dommage quand même.
La production est magnifique, les instruments excellents sauf la voix de Brian qui chante d'une manière nouvelle, avec beaucoup trop de souffle et une voix dont les aigus s'effacent, avec le caractère de son chant si particulier qu'on retrouve sur Black Ice et surtout Razor'Edge ...
Des compos bien dans l'ensemble, mais trop monolithiques à mon goût. L'ensemble prend une allure assez balourde parfois, c'est dommage.

Pourquoi Angus semble ne pas aimer cet album ? Pour ma part, tout le ACDC période BB tournée comprise m'a paru être parodique, même le style vestimentaire des musiciens, c'était le ACDC "puppets", les attitudes sur les photos promos sont aussi assez artificielles. Les compositions sont comme je l'ai dit plus haut, assez basiques (Hard as a rock surtout, cover you in oil, heureusement la suite est beaucoup plus intéressante), les paroles aussi me paraissent pas trop terribles, donc j'ai l'impression de comprendre Angus quand il parle de parodie d'eux-mêmes. Mêmes remarques pour le livret BD que je ne regrette pas du tout. Il semble que je ne suis pas le seul, si les images ont été remplacées depuis lors ... Les clips aussi sont dans le même esprit, assez grossiers dans l'ensemble.
Je pense qu'il y a une part de politique de la part de la maison de disque de l'époque, Warner, qui entre en jeu concernant l'image générale du groupe, et les frangins ayant déclaré laisser cela aux maisons de disques, je pense qu'il y a eu de mauvais choix. J'ai du mal à croire que Brian a choisi spontanément la chemise bouffante abominable plus casquette ACDC + jeans moulant plus gourmette etc. Pour moi, c'est clair on a voulu rajeunir leur image (celle de Brian pouvait passer pour assez "beauf" auprès de certains, avec le marcel, le jeans pourri, les baskets, le bide et la casquette).
Encore un point négatif : le son d'Angus et de Malcolm sur la tournée, le DVD même remasterisé, de Phil aussi, et le chant faiblard...

Bref une période que je n'aime pas trop, malgré un bon album quand même.

Avatar de l’utilisateur
iangillan
 
Messages: 1147
Inscrit le: 21 Oct 2008, 21:28
Localisation: 33

Re: Ballbreaker

Messagepar iangillan » 30 Sep 2010, 06:27

Je partage les bémols apportés par michimitzu:
le son est beaucoup trop "sec", "mince", du moins écouté à volume normal (ce que je fais dans 99% des cas). Le terme de "son gras" me semble totalement inapproprié.
La voix de Brian me semble au creux de la vague. Ca ne va pas, du moins à mon goût.
Les compos sont souvent bonnes, mais il manque quelque chose: parfois un petit coup d'accélérateur, parfois une petite surprise qui brise le ronron de refrains répétés ad nauseam (un défaut récurrent chez les boys depuis Flick of the switch). Contrairement à d'autres, je trouve "Caught with ..." ennuyeuse au possible: du hard rock de base sans mélodie fabriqué en série. Hail Caesar se traîneun peu, de même que Honey Roll, malgré son originalité. Love Bomb et Whiskey ont un bon potentiel, mais ne décollent pas à 100%. Cover you ..., je la zappe tant elle est chiante... avec son texte vulgaire et pas drôle (Bon Scott, reviens).

Voilà, je me suis fait l'avocat du diable, mais j'aime beaucoup cet album malgré tout, d'abord en raison d'un vrai progrès par rapport à Razor's Edge, et pour certaines compos notamment (The Furor, et dans un registre opposé, Boogie Man, Ballbreaker); aussi parce que, globalement, il n'y a pas beaucoup de vrais moments de faiblesse ni UN défaut qui casse l'ambiance. Cela dit, vous l'aurez compris, je le considère comme un album parmi d'autres, pas particulièrement indispensable.

(Ps l'horrible pochette et les abominables cartoons ... là je ne pige pas, ça me dépasse ...)
Whether I'm drunk or dead -- I really ain't too sure ...

Vincent1972
 
Messages: 245
Inscrit le: 09 Mars 2006, 15:45

Re: Ballbreaker

Messagepar Vincent1972 » 30 Sep 2010, 07:02

C'est très intéressant tout ce que tu as écrit sur "Ballbreaker" et je partage ton avis. En revanche, je fais partie de ceux qui ont beaucoup aimé "The Razor's Edge". Mais je fais aussi partie de ceux qui trouvent "Ballbreaker" et "Stiff uper Lipp" comme des albums très très moyens. Quand le "Black Ice" est sorti, je me suis réjoui du son de la prod et de Rock'n'roll Train, et ce retour des choeurs bien que l'ensemble de l'album ne me satisfait plus très bien actuellement non plus.

La tournée de Ballbreaker, par contre, était une de leur meilleure, où Brian enfin, se mettait en avant beaucoup plus. Comme si il était cette fois-ci définitivement intégré.

Mais merci pour ton compte-rendu sur Ballbreaker, je partage tes sentiments.

Avatar de l’utilisateur
dimegoat
 
Messages: 348
Inscrit le: 16 Nov 2008, 11:15

Re: Ballbreaker

Messagepar dimegoat » 30 Sep 2010, 08:04

Je me rappelle d'une interview des Red Hot Chili Peppers qui ont enregistré à l'époque dans le même studio qu'AC/DC et disant un truc dans le genre: "AC/DC font des trucs un peu débiles mais avec tellement de conviction que ça en devient sérieux", évoquant Brian en train de hurler "Cauuuuuuuught With your Paaaaants Doooooooooooooooown!!" dans la cabine d'enregistrement.

Il reste encore un des mes albums favoris, le premier acheté à sa sortie, celui de ma première tournée (et de mon premier concert d'ailleurs). Et "Caught..." est sans doute ma chanson préférée de l'album avec "Ballbreaker". A l'époque j'avais l'impression que ceux qui avaient découverts AC/DC à la fin des 70's retrouvaient vraiment le groupe qui leur avait botté le cul à l'époque. On trouve un peu le même phénomène aujourd'hui avec ceux qui retrouvent dans Black Ice "leur" AC/DC, celui qu'ils ont aimé dans les années 80.

Pour ma part, je trouve simplement que Ballbreaker, et sa suite logique SUL, sont parmi les albums les plus sincères et représentatifs du groupe tel que je l'aime et, à mon sens, tel qu'il a été créé à l'origine.
http://rateyourmusic.com/~dimegoat

Lyon 1996, SDF 2001, 2009, 2010.

Avatar de l’utilisateur
Ballbreaker73
 
Messages: 3233
Inscrit le: 07 Mai 2004, 15:54
Localisation: Fin fond de la Tarentaise !

Re: Ballbreaker

Messagepar Ballbreaker73 » 30 Sep 2010, 10:05

Malgré mon pseudo BB est loin de figurer dans mon top 3.
Je l'ai tellement écouté en boucle à sa sortie que j'ai presque fini par m'en écoeurer si bien qu'aujourd'hui il est plus souvent dans sa boite que dans le lecteur.
Des titres variés mais un ensemble homogene, les grattes parfaites, les solos excellents, Phil Rudd à la batterie - écoutez un peu cet animal sur The Furor :hb: :hb: - etc... Non, y'a pas, c'est un putain d'album, à petite dose.

Seul bémol, les paroles qui de temps en temps me font penser "Oh non... ils ont osé écrire ça... :| ".
On est loin d'un "let me cut your cake with my knife" dans l'humour et la finesse.
AC/DC Fashion Tip : ignore it.
Get it right - then never change. Invent a logo, wear the same clothes, and make the same album ad infinitum.
By never being in, you'll, perversely, never be out.

Paix & Amour.

Sam Lightning
 
Messages: 122
Inscrit le: 01 Mai 2008, 19:11
Localisation: Belgique

Re: Ballbreaker

Messagepar Sam Lightning » 30 Sep 2010, 11:23

Ballbreaker ne figure pas dans mon top 5 AC/DC, même si je lui reconnaît des qualités. J'entretiens une relation bizarre avec cet album, qui finalement sort rarement de sa pochette.

J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans, le son est trop compact je trouve. Il faut l'écouter très fort pour avoir un semblant d'aération, mais la voix mise très en avant fait alors un peu mal de tête passé les 5 premières chansons. Puis, Brian, c'est le début de la descente. Il force toujours, comme il l'aurait fait sur TRE, mais le résultat est un peu poussif, et ce ne sont pas les petites nuances qu'il met qui y change quelque chose. Toujours au niveau du son, je le trouve trop propre et lisse justement, pas assez gras et chaud comme Stiff peut l'être. Pareil sur la tournée, où il manque vraiment de punch. On voit Angus maltraiter sa SG, mais le son qui en sort ne reflète pas vraiment l'investissement, ça manque cruellement de crunch, comme on peut en avoir sur le SUL Tour.
Pour ces raisons, BB ne figure pas dans mon top, de même que No Bull n'a jamais été un Live que j'apprécie, en dépit d'une set-list remarquable.

A côté de cela, les composition recèle de petites perles, mais pas de grandes chansons, de hits. Certaines sont très riches sur le plan harmonique, d'autres innovent quelque peu par rapport aux périodes précédentes. J'aime beaucoup The Furor, The Honey Roll, Burnin' Alive (sûrement ma préférée) et Love Bomb. Les autres sont aussi bonne, mais beaucoup sont trop longues, je pense ici à Hail Ceasar par exemple. Et, il est certain que le retour de Phil est un plus indéniable, donnant un swing incomparable aux compos.
A chaque fois que je l'écoute, j'aime bien cet album, mais l'envie de l'écouter est plutôt rare, c'est difficilement explicable. Pourquoi? Peut-être parce que j'ai toujours cette sensation qu'il manque d'énergie, que la production étouffe véritablement les compositions à volume normal. Cela ne m'empêche pas de taper du pied et de headbanguer en l''écoutant...

Vraiment,comme le dit BB73, il faut l'écouter à petite dose et on l'apprécie vraiment. Même s'il est plus riche que Stiff au niveau des chansons, je lui préfère largement ce dernier, beaucoup mieux produit et plus chaleureux.
Rock and Roll ain't noise pollution

Suivant

Retour vers AC/DC

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités